Faire des câlins aux enfants les rend plus intelligents

Faire des câlins aux enfants les rend plus intelligents

Selon de nouvelles recherches, faire preuve d’affection physique durant la période de développement d’un bébé s’avère très important.  Un récent sondage effectué par Nationwide Children’s Hospital dans l’Ohio révèle que le fait de câliner son bébé aide son  cerveau à se développer. Au total, 125 bébés, dont certains nés prématurés, ont participé à l’étude qui s’intéresse à la façon dont ils réagissent quand ils sont touchés. 

Les résultats indiquent que les bébés prématurés réagissent moins aux signes d’affection que les bébés nés à terme. Les chercheurs ont également découvert que les bébés qui reçoivent énormément de marques d’affection de la part de leurs parents ou du personnel médical ont des réactions cérébrales plus intenses.  Ce groupe de recherche indique également qu’un simple contact physique comme le fait de bercer votre bébé l’aidera dans son épanouissement et son développement cérébral. Ainsi, une démarche positive dans la relation que vous instaurez avec votre bébé est essentielle et cela passe par le contact corporel.

Pour les bébés  prématurés , le peau à peau est conseillé dès la naissance pour créer un premier lien entre les parents et le nouveau-né afin de partager vos sensations, vos émotions et votre chaleur corporelle. La tendresse est donc vitale au bon développement affectif des nourrissons.

Le développement affectif permet aux bébés de comprendre et d’exprimer leurs émotions tout au long de leur croissance.

 

  • Au premier mois, le nouveau-né recherche le contact physique et le toucher, il commence à reconnaître le son de la voix de son entourage.Cela le rassure dans les moments de stress et d’anxiété.

 

  • Au second mois, le nourrisson manifeste des émotions primaires comme la douleur, le dégoût ou le plaisir par le biais de crises de larmes ou de différents sons. Il apprend à se calmer tout seul et commence à se serrer contre la personne qui le porte. Pour montrer qu’il a peur ou qu’il est en colère, il utilise des expressions faciales.

 

  • À partir du troisième mois, le bébé commence à être en relation avec les autres, par les sourires ou les rires. Il essaye de parler en produisant des petits sons ou des cris aigus. Il attend que vous lui répondiez, favorablement, pour renforcer son estime personnelle.

 

  • Dès le quatrième mois, Il sourit volontairement à son entourage et s’intéresse à son parent lorsque ce dernier modifie le rythme de sa voix. Il reconnaît sa mère, son père ou sa nounou et se blottit contre eux lorsqu’une personne inconnue vient dans sa direction.

 

  • Au cinquième mois, l’enfant va commencer à se montrer méfiant vis-à-vis des étrangers car il devient conscient de la présence d’inconnus. Il va alors s’accrocher à son parent. Ses émotions sont plus marquées, il repousse les personnes et les choses qui le dérangent. Petit à petit, il va  encore plus sourire, rire et pousser des cris intentionnels s’il est content ou fâché.

 

  • Au sixième mois, il glousse de rire, sourît lorsqu’il voit des gens qu’il apprécie et montre clairement ses préférences pour les aliments. L’enfant va commencer à se percevoir comme une personne distincte de ses parents et montrer son attachement à un objet ou à un jouet particulier lui permettant de se calmer en l’absence d’une personne familière.

 

  • Ensuite du 7ème mois jusqu’à ses un an, le bébé va continuer à s’affirmer, à construire sa personnalité et à reconnaître sa famille. Il va se développer à son rythme mais pour l’aider au mieux dans son développement et lui permettre de bien grandir, vous devez : le réconforter, jouer avec lui et lui enseigner des choses, c’est-à-dire lui expliquer ce que vous faites et ce qui l’entoure.
Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply