Comment les réseaux sociaux nuisent à la santé mentale des jeunes

Comment les réseaux sociaux nuisent à la santé mentale des jeunes
© thinkstock

Consulter sans modération des comptes Instagram,  Facebook, Snapchat et Twitter seraient dangereux pour la santé mentale des enfants et des adolescents. En effet, les réseaux sociaux  pourraient être responsables de la détérioration de l’équilibre et du bien-être mental des jeunes. Avec à la clé, mauvaise image de soi, solitude, dépression ou encore manque de sommeil. YouTube reste vulnérable et n’est pas cité dans cette étude.  

Les 1 479 jeunes interrogés ont été invités à évaluer l’impact des cinq réseaux sociaux les plus connus (Instagram, Facebook, Snapchat, Twitter et Youtube ) sur 14 critères différents de santé et de bien-être, comme les effets sur le sommeil, l’anxiété, la dépression, la solitude, l’image de soi, l’intimidation, l’image corporelle et le harcèlement. Le sondage a montré que les réseaux sociaux exacerbent les troubles de l’image corporelle chez les enfants et les jeunes et aggravent la dépréciation de soi, les problèmes de sommeil, les sentiments d’angoisse, de dépression et de solitude.

Forte de ses observations, la RSPH souhaiterait que les responsables des réseaux sociaux prennent des mesures pour contribuer à la réduction des effets négatifs de leurs portails. Dont l’habitude de mentionner qu’une photo a été retouchée mais aussi d’avertir les internautes utilisant trop souvent les réseaux sociaux ou, via leurs posts, de repérer les utilisateurs susceptibles d’être en souffrance mentale.

Seul YouTube échappe au constat

Et si YouTube échappe aux foudres de l’organisme britannique, c’est parce que la plateforme permettrait notamment à ses utilisateurs de découvrir et mieux comprendre l’autre et de s’exprimer tout en fournissant un soutien extérieur et une aide en cas de solitude ou de dépression. Le portail serait en revanche catastrophique pour le sommeil des internautes.

 

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply