Rentrée littéraire: premiers romans à découvrir

Rentrée littéraire: premiers romans à découvrir
Eisha Marjara PHOTO EDOUARD PLANTE-FRÉCHETTE, ARCHIVES LA PRESSE

CHANTAL GUY
La Presse

Voici cinq auteurs qui lanceront un premier roman dans les deux premiers mois de l’année. À vous de les découvrir.

Fée d’Eisha Marjara, Marchand de feuilles, janvier

Réalisatrice montréalaise qui nous a donné Desperately Seeking Helen et House for Sale, Eisha Marjara propose ici un premier roman sur le thème de l’anorexie, traduit de l’anglais par Patrick Isabelle.

La minotaure de Mariève Maréchal, Tryptique, janvier

Premier roman de la poétesse Mariève Maréchal dans la collection «Queer» de la maison, où la narratrice raconte, dans un faux dialogue avec une amie morte, toutes ses peurs pour s’en défaire.

Vos voix ne nous atteindront plus de Julien Guy-Béland, Héliotrope, janvier

Nous pataugerons dans les théories conspirationnistes lorsqu’une jeune femme sans histoire se fera voler son identité par une «hackeuse» célèbre, dans ce premier roman qui nous promène de Montréal à Los Angeles.

Marie-Ève Muller... (Photo Marion Desjardins, fournie par Llamaryon) - image 2.0

Marie-Ève Muller

PHOTO MARION DESJARDINS, FOURNIE PAR LLAMARYON

Billydéki de Sonia Perron, Fides, février

Sonia Perron, réalisatrice à Radio-Canada au Saguenay-Lac-Saint-Jean, situe son intrigue en 1945 dans un pensionnat autochtone où deux enfants ont disparu, et raconte l’enquête qui sera menée 25 ans plus tard.

La résilience des corps de Marie Ève Muller, L’instant même, janvier

Romain et Clara sont amoureux. Il veut fonder une famille, mais Clara refuse, car elle est atteinte de schizophrénie. Quand elle tombe enceinte, malgré ses précautions, le couple vivra une importante crise.

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply