L’artiste mozambicaine Chica Sales expose ses toiles à Alger

L’artiste mozambicaine Chica Sales expose ses toiles à Alger
APS PHOTOS © 2017

ALGER – Une exposition regroupant une trentaine de  toiles inédites de l’artiste-peintre mozambicaine Chica Sales, consacrées  au thème de la femme, a été inaugurée mercredi soir à l’Institut culturel  espagnol Cervantès à Alger.

L’exposition, qui se poursuit jusqu’au 15 du mois courant, est dédiée  essentiellement au thème de la femme et l’amour maternel. Optant pour les  techniques de peinture sur toile, l’acrylique et dessin, Chica Sales  alterne tons sombres et vifs pour ressortir dans ses oeuvres des émotions et  les états d’esprit de la femme mozambicaine, décrite dans ses tâches  quotidiennes.

Subdivisée en deux parties, l’exposition donne à voir des tableaux  (grand et petit format), aux tons sombres et clairs, de femmes qui invitent  à la contemplation.

L’amour maternel et la tendresse qui émanent de ces « êtres féminins »,  occupent une place de choix dans les oeuvres de Chica Sales qui dit  s’inspirer de sa communauté et de son entourage familial. « Les traditions de la femme mozambicaine m’ont beaucoup inspirées. Je  suis issue d’une société où la femme jouit d’une grande considération et de  liberté » a-t-elle expliqué. Aux couleurs bariolées et aux traits  souvent épais et parfois fins,  les tableaux de Chica Sales traduisent des images expressionnistes telles  que l’amour, la joie, la désolation, la misère et la paix.

« Le brouillard », » Mon fils trésor », « espérance » ou encore « le drame de  l’eau » sont, entre autres, titres de tableaux de cette artiste qui y étale  son « talent » et surtout de sa maîtrise des couleurs.

L’autre partie qui comprend une quinzaine de tableaux en petit format  réalisés à la technique aquarelle, est dédiée aux souffrances de la femme  mozambicaine. Dans un tableau intitulé « Longue journée », l’artiste esquisse  un portrait d’une femme, bébé sur le dos, porte sur sa tête une pile d’épis  de retour à la maison.

Chica Sales s’était intéressée à la peinture dés sa tendre enfance. En  1996, elle expose pour la première fois au Mozambique dans une  manifestation dédiée au design, avant de faire le tour de plusieurs pays où  elle a participé à des expositions collectives notamment en Afrique du Sud,  au Brésil en Espagne, en Allemagne et en Algérie où elle expose pour la  seconde fois.

Proche du style figuratif, sa peinture se définit comme un « reflet » du  vécu quotidien de sa société.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply