Exposition-rétrospective de Valentina Ghanem à Alger

Exposition-rétrospective de Valentina Ghanem à Alger
Photo APS

ALGER- L’artiste plasticienne Valentina Ghanem organise du 11 au 29 février à la galerie d’art « Sirius » une exposition-rétrospective regroupant sa collection réalisée en 20 ans.

A travers cette nouvelle exposition intitulée « Rétroplastie », l’artiste a voulu partager avec le public et les amoureux de l’art plastique des instants au cours desquels les bons sentiments se sont entremélés avec les cauchemars et les souffrances de la décennie noire.

L’artiste a représenté ce passé à travers des toiles prises pour refuge,  et qu’elle avait ramenées de précèdentes expositions organisées à Alger, Nice et Monaco.

La plume l’a sauvée dans ces moments difficiles où elle avait tenté de survivre à travers ces oeuvres, s’est confiée l’artiste à l’APS, ajoutant que les années 1920 et 1930, connues sous le nom  » années folles », ont profondément changé les divers arts et créations qui jouissaient d’une grande liberté.

Cette exposition qui se déroule du 11 au 29 février, que l’artiste a bien voulu prolonger d’un jour, se veut une invitation à l’adresse des visiteurs pour effectuer un voyage à travers le temps.

La forte présence des couleurs dans les oeuvres exposées est en contradiction avec l’état d’esprit de Valentina Ghanem au moment de la réalisation de ces  oeuvres, ce qui dénote, comme l’a reconnu l’artiste, de son désir ardent de surmonter la peur et l’inquiétude nées des circonstances qu’elle avait vécues en cette période.

A travers les oeuvres de Valentina, le mélange entre l’Occident et l’Orient est mis en évidence, à l’image de la rigueur et du sérieux du pays d’origine (Ukraine) côtoyant la chaleur et lumières du pays hôte (Algérie).

Selon les critiques d’art, les oeuvres de Valentina se caractérisent par l’émancipation, car l’artiste puise dans chaque genre et école, en accord avec ses sentiments et avec ce qu’elle veut transmettre au public.

Par ailleurs, l’artiste a révélé son intention d’organiser une autre exposition, au courant de cette année, qu’elle espère bien avant l’été, et qui sera intitulée Odyssa-Alger sans escale.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply