Sud-ouest: une production de 320 tonnes de poisson d’eau douce attendue à fin 2017

Sud-ouest: une production de 320 tonnes de poisson d’eau douce attendue à fin 2017
APS PHOTOS © 2017

BECHAR – Une production de 320 tonnes de poisson d’eau douce est attendue à fin 2017 à travers le Sud-ouest du pays, a-t-on appris auprès de la Direction de la pêche et des ressources halieutiques (DPRH) de Bechar.

« Cet objectif est conforté par la réalisation d’une production globale de 221 tonnes des mêmes espèces de poisson durant le premier semestre 2017’’, a précisé à l’APS le directeur du secteur, Titbert Ahmed.

« Durant l’année 2016, le secteur de la pêche et des ressources halieutiques dans la région, avait réalisé une production totale de 203 tonnes, ceci démontre les efforts déployés par l’ensemble des partenaires pour le développement et la promotion des activités de production de poissons d’eau douce dans cette partie du pays », a-t-il ajouté.

Parallèlement à cette production, 13.000 alvins de Tilapia (poisson d’eau douce de la famille des cichlides qui comprend une centaine d’espèces) et 900 autres alvins de poissons chat ont été produits par des agriculteurs qui s’adonnent aux activités de mise en valeur des terres sahariennes dans la région de Reggan (wilaya d’Adrar), ce qui s’est traduit par une « parfaite maitrise » des processus d’élevage et de production de ces espèces’, a expliqué le même responsable.

Selon lui, il a été procédé également à l’ensemencement de 55 bassins dont 15 appartenant à des femmes-agricultrices dans la commune d’El Ouata (wilaya de Bechar), soit 200 alvins et sept (7) kg d’aliments pour chaque agriculteurs offerts gracieusement par le secteur au titre des actions de développement des activités d’élevage des différentes espèces de poissons douce.

Actuellement , et en plus des activités de pêche dans les barrages de Djorf Ettorba et Brizina, localisés respectivement dans les wilayas de Bechar et d’El Bayadh avec une dizaine de concessions de pêche continentale délivrées, on recense 159 bassins d’irrigation exploités pour la pisciculture intégrée à l’agriculture et qui produisent annuellement plus de 50 tonnes de poisson d’eau douce de différentes espèces, ainsi que par 158 agriculteurs de la région qui ont bénéficié de formation dans les techniques de la pisciculture, selon M. Titbert.

« Pour l’instant, notre direction à reçu trois autres demandes de concession de pêche continentale au niveau du barrage de Djorf Torba, et dont l’activité sera entamée à la fin du mois de septembre prochain », a-t-il indiqué, annonçant à cette occasion qu’un projet d’aquaculture conduit par une jeune agricultrice sera mis en service « prochainement » dans la commune de Lahmar (30 km au Nord de Bechar).

 

Des projets importants en voie de réalisation dans le Sud-ouest

 

Une série de grands projets relevant du secteur de la pêche sont en voie de concrétisation à travers le Sud-ouest du pays, dans la perspective de promouvoir les activités d’élevage des poissons d’eau douce, représentant l’apport du secteur de la pêche et des ressources halieutiques au développement économique de cette région.

Il s’agit d’une ferme aquacole d’une capacité de production de 500 tonnes/an et d’une autre intégrée à l’agriculture avec une production prévue de huit tonnes à Bechar. Ces deux projets seront mis en activité des le début de l’année 2019, selon les mêmes sources.

Une autre ferme aquacole est également en phase d’étude à Bechar, avec une production prévisionnelle annuelle de 50 tonnes de Tilapia et de poisson chat, a-t-on signalé.

Ces projets viennent renforcer les activités de la ferme aquacole-pilote de Boukais, au nord de Bechar, qui a était inaugurée en mars 2015. D’une capacité de production annuelle de 50 tonnes de poisson d’eau douce, dont la carpe commune, le poisson chat et le tilapia, cette ferme a nécessité un investissement sectoriel de 120 millions DA (réalisation et équipement).

« Ils seront certainement un appui important dans l’amélioration de la production dès 2019 pour la satisfaction des besoins des marchés national et étranger », a estimé M. Titbert.

En matière de formation, un programme sera lancé dès la fin du mois de septembre prochain au profit de plus de 200 agriculteurs des deux sexes, à travers les wilayas de Bechar, Adrar, El Bayadh et de Tindouf , et ce, en collaboration avec l’Ecole de formation des techniques de pêche et d’aquaculture d’El Ghazaouet (wilaya de Tlemcen), la Chambre de pêche et d’aquaculture, et les directions des services de l’agriculture de ces wilayas, a fait savoir le DPRH de Bechar.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply