Sud-ouest : une production de 1.000 tonnes de poissons d’eau douce prévue à l’horizon 2020

Sud-ouest : une production de 1.000 tonnes de poissons d’eau douce prévue à l’horizon 2020
Photo APS

BECHAR – Le secteur de la pèche et des ressources halieutiques prévoit à l’horizon 2020 une production annuelle de 1.000 tonnes de poisson d’eau douce à travers la région du sud-ouest du pays, soit 5 % des objectifs nationaux de production de ce type de poissons, a-t-on appris du responsable de la direction de la pèche et des ressources halieutique (DPRH) de Bechar.

Pour la réalisation de cet objectif, un programme de plusieurs projets pour le développement de l’aquaculture est en cours de réalisation, à savoir une ferme aquacole d’eau douce à Bechar d’un cout de 140 millions DA et d’une capacité de production de 500 tonnes/ an, deux autres fermes intégrées à l’agriculture également à Bechar d’un cout global de deux millions DA et une production chacune de 8 tonnes/ an, a précisé Ahmed Tetbirt.

Deux autres concessions de pèche au niveau des barrages de la région sont également en voie d’entrer en exploitation pour une production annuelle de 160 tonnes. Ces deux projets ont nécessité un investissement privé d’un million de dinars, a-t-il signalé.

S’agissant des perspectives de développement du secteur dans la région du Sud-ouest, en plus de la réalisation d’une ferme aquacole d’eau douce spécialisée dans le poisson tilapia avec une production annuelle de 200 tonnes, il est prévu la concrétisation de six fermes aquacoles intégrées à l’agriculture, également spécialisées dans le tilapia, avec une production annuelle globale de 48 tonnes, signale M.Tetbirt.

Dans la wilaya d’Adrar, il est prévu deux fermes aquacoles spécialisées dans l’élevage et la production du poisson chat et tilapia, avec une production de 100 tonnes/an.

Trois fermes intégrées à l’agriculture figurent aussi parmi les projets qui seront lancés en 2017 et qui produiront une quantité de 48 tonnes de tilapia, un poisson d’eau douce adapté aux régions arides comme c’est le cas du Sud-ouest du pays, a expliqué le même responsable de la DPRH, qui annonce un autre projet de ferme aquacole intégrée à l’agriculture à Tindouf d’une capacité prévisionnelle annuelle de huit tonnes de poisson tilapia.

A El-Bayadh, c’est un complexe touristique au niveau du barrage de la localité de Brézina qu’est prévu le lancement cette année d’un projet d’intégration tourisme-pèche continentale, dans le but de commercialiser les produits de cette forme de pèche, a fait savoir le responsable de la DPRH de Bechar.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply