Revisiter la gouvernance des dispositifs pour booster l’entrepreneuriat féminin

Revisiter la gouvernance des dispositifs pour booster l’entrepreneuriat féminin
Photo APS

CONSTANTINE – Revisiter la gouvernance des dispositifs constitue un levier déterminant pour améliorer l’insertion des femmes dans la vie économique et particulièrement dans le monde de l’entrepreneuriat, ont estimé vendredi à Constantine des participants à la 2ème édition de l’université d’été du Forum des chefs d’entreprise (FCE).

« La nouvelle Constitution a consacré la parité économique et a permis à la femme algérienne de disposer de toutes ses chances pour accéder au marché de l’emploi et au monde entrepreneurial », a précisé la vice-présidente du FCE, Nacera Haddad.

Soulignant l’importance de la formation universitaire, Mme Haddad a, dans ce sens, révélé que l’orientation des filles vers des filières leur permettant d’acquérir une culture entrepreneuriale, constitue désormais « un axe de travail primordial pour le FCE ».

Elle a assuré, par ailleurs que le FCE s’engage à développer et promouvoir avec la participation de la société civile, l’entrepreneuriat des femmes et des jeunes, affirmant que l’entrepreneuriat demeure « la clé pour un développement économique durable ».

Elle a ajouté qu’actuellement les femmes algériennes représentent 12% du monde de l’entrepreneuriat en Algérie.

Au cours de ce panel, plusieurs femmes chefs d’entreprise, activant dans divers créneaux d’activité, ont apporté leur témoignage sur l’entrepreneuriat féminin en Algérie.

La 2ème édition de l’université d’été du FCE a été ouverte jeudi  à l’hôtel Marriott en présence des ministres de l’Industrie et des mines, Abdeslem Bouchouareb le ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche, Abdeslem Chelghoum, le Secrétaire général de l’Union nationale des travailleurs algériens (UGTA), Abdelmadjid Sidi Said aux côtés d’une centaine de chefs d’entreprises et  des experts en économie  et a abordé, sous forme de conférence et des témoignages des thèmes divers liés au monde économique.

La législation régulant la création des entreprises, le financement des projets, la stratégie de l’exportation, l’entrepreneuriat féminin et le rôle de l’Etat et des parties prenantes dans le processus de transformation économique étaient au centre des travaux de l’université de l’été du FCE.

Au cours des travaux de cette université, le président du FCE, Ali Haddad a salué les efforts consentis par la diplomatie algérienne à l’issue de la réunion informelle de l’OPEP tenue à Alger qui a débouché sur une réunion extraordinaire et une décision de stabiliser le marché du pétrole.

« Cet accord laborieux a été obtenu grâce à l’aura diplomatique de l’Algérie qui a toujours su user les arbitrages nécessaires et de ses grandes capacités de négociations pour faire aboutir les démarches consensuelles », a indiqué, dans la foulée, Ali Haddad.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply