Prise de bénéfices sur les marchés

Prise de bénéfices sur les marchés
Photo archives Reuters

Wall Street a fini en baisse lundi, les investisseurs profitant des récents records pour prendre des bénéfices avant une réunion de la Réserve fédérale et une série de résultats d’entreprises: le Dow Jones a perdu 0,4% et le Nasdaq 0,1%.

Selon des résultats définitifs, l’indice vedette Dow Jones a perdu 77,79 points à 18 493,06 points et le Nasdaq, à dominante technologique, 2,53 points à 5097,63 points.

L’indice élargi S&P 500, considéré par beaucoup comme le plus représentatif, a perdu 6,55 points soit 0,30% à 2168,48 points.

«Il y a un peu de nervosité à l’approche de la réunion de la Fed (mardi et mercredi) et avec le déluge de résultats d’entreprises» prévu cette semaine, a déclaré Bill Lynch, de Hinsdale Associates.

«On a monté pendant quatre semaines de suite, c’est aussi l’occasion d’empocher un peu de bénéfices», a ajouté M. Lynch.

Pour ce qui est de la Fed, dont le comité de politique monétaire se réunit à partir de mardi, «le marché s’attend à une issue plutôt accommodante», a noté Charlie Bilello, chez Pension Partners.

Mais «est-ce que la Fed va évoluer en septembre?» s’est-il interrogé, craignant que des commentaires optimistes sur la conjoncture déstabilisent le marché en faisant monter le dollar et entrevoir la fin de l’argent facile.

Certains analystes estiment en effet que les indicateurs économiques récents plutôt favorables, l’optimisme des marchés boursiers et des résultats d’entreprises meilleurs que prévu, pourraient ranimer les intentions de resserrement monétaire exprimées il y a quelque mois par les responsables de la Fed.

Comme, parallèlement, les banques centrales européennes et japonaise restent très accommodantes, toute velléité de resserrement exprimée par la Fed risque de faire monter encore un dollar qui a déjà nettement progressé face à l’euro ces dix derniers jours.

Or, «plus le dollar monte, plus c’est problématique» pour les marchés, à commencer par ceux des matières premières, mais aussi boursiers, a noté M. Bilello.

Du côté des résultats d’entreprises, «c’est la plus grosse semaine de la saison», a noté M. Lynch, avec près de 200 entreprises du S&P 500 inscrites au calendrier.

«Jusqu’à présent, les bénéfices ont été plutôt meilleurs que prévu», a noté M. Lynch, mais ils s’affichent généralement une nouvelle fois en recul, ce qui n’encourage guère la prise de risque.

Du côté des entreprises, la transaction entre l’opérateur téléphonique Verizon et le groupe internet Yahoo!, qui lui cèdera son coeur de métier moyennant 4,8 milliards US, a dominé l’actualité.

Verizon a cédé 0,4% à 55,87 $US, et Yahoo!, qui gardera sa trésorerie, un portefeuille de brevets et ses parts dans le chinois Alibaba, a perdu 2,7% à 38,32 $US.

La Bourse de Toronto a clôturé en baisse, tirée vers le bas par les reculs des cours des matières premières et les attentes prudentes vis-à-vis de la Réserve fédérale.

L’indice composé S&P/TSX du parquet torontois a reculé de 102,56 points à 14 498,10 points. Il a notamment souffert du déclin des secteurs de l’énergie et des matériaux.

Le dollar canadien s’est pour sa part déprécié de 0,43 cent US à 75,64 cents US, pendant que le cours du pétrole brut a effacé 1,06 $ US à 43,13 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York.

À la Bourse des matières premières de New York, le prix du lingot d’or a diminué de 3,90 $ US à 1319,50 $ US, tandis que celui du cuivre a perdu 2 cents US à 2,22 $ US la livre.

AFP-PC
Lapresse.ca

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply