Matières premières: les marchés en ordre dispersé

Matières premières: les marchés en ordre dispersé
Photo APS

ALGER – L’évolution des cours des matières premières échangées sur les marchés mondiaux a été variable tout au long de la semaine, notamment avec la remontée du pétrole, des métaux précieux et de base et des matières agricoles et la baisse des matières alimentaires.

Les cours du pétrole ont fini sur une hausse, soutenus par des données de l’Agence Internationale de l’Energie et de bons chiffres sur les importations chinoises, mais certains analystes restaient prudents sur un marché souffrant toujours d’une surabondance de l’offre.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en avril valait 56,82 dollars sur l’Intercontinental Exchange (ICE) de Londres, contre 56,84 dollars une semaine plus tôt.

Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de « light sweet crude » (WTI) pour le contrat de mars montait à 54,07 dollars, contre 53,77 dollars le vendredi précédent.

Le sucre a reculé en fin de semaine après avoir grimpé depuis le début de l’année, tandis que le café voyait se poursuivre la baisse de ces dernières semaines et que le cacao a clairement creusé ses pertes.

Le sucre a atteint lundi 561,90 dollars la tonne de sucre blanc à Londres et 21,49 cents la livre de sucre brut à New York, à leur plus haut niveau depuis deux mois et demi, avant de reculer sur le reste de la semaine.

L’association des raffineries de sucre indiennes (ISMA) a réduit ses prévisions de production de 23,4 à 21,3 tonnes pour la saison 2016/2017, ce qui serait un plus bas en sept ans, ont précisé les analystes.

A Londres, la tonne de SUCRE BLANC pour livraison en mai valait 540,40 dollars, contre 548,20 dollars le vendredi précédent mais pour la livraison de mars. A New York, la livre de SUCRE BRUT pour livraison en mars valait 20,37 cents, contre 20,92 cents sept jours auparavant.

Le cours du robusta et de l’arabica sont descendus à leurs plus bas depuis un mois et demi, avant de remonter sur la semaine.

Sur le Liffe de Londres, la tonne de ROBUSTA pour livraison en mars valait 2.129 dollars vendredi, contre 2.180 dollars le vendredi précédent.

Sur l’ICE Futures US de New York, la livre d’ARABICA pour livraison en mai valait 148,60 cents, contre 147 cents sept jours auparavant mais pour la livraison de mars.

Le recul du cacao s’est poursuivi pour atteindre vendredi son plus bas depuis près de trois ans et demi, tandis que la force du dollar a encore plus pesé sur la cotation de New York qui a touché son plus bas en plus de huit ans.

Depuis plusieurs semaines, la récolte abondante attendue en Afrique de l’Ouest et en Asie du Sud-Est pèse sur les cours, alors que l’industrie s’est adaptée à des prix plus élevés ces dernières années en abaissant son offre.

A Londres, la tonne de CACAO pour livraison en mai valait 1.618 livres sterling, contre 1.688 livres sterling le vendredi précédent mais pour la livraison de mars.

A New York, la tonne pour livraison en mai valait 1.968 dollars, contre 2.074 dollars sept jours plus tôt pour la livraison de mars.

Les cours des produits agricoles ont monté à Chicago, notamment ceux du blé qui a profité du rapport mensuel, dit Wasde, du département américain de l’Agriculture (USDA).

Ce bond des exportations américaines a déclenché une forte hausse des cours du blé, qui évoluent à un faible niveau depuis l’été.

Au niveau mondial, l’USDA a révisé à la baisse son estimation de la production et donc des stocks de fin de campagne.

Concernant le soja et le maïs, les prévisions d’exportations n’ont pas été revues à la hausse mais le marché a su trouver ailleurs des signes de la force de la demande à l’export, avec notamment d’importantes ventes quotidiennes.

Le boisseau de blé pour mars, lui aussi le plus actif, valait 4,4950 dollars, contre 4,3025 dollars auparavant.

Le boisseau de maïs (environ 25 kg) pour livraison en mars, le contrat le plus actif, a terminé vendredi à 3,7425 dollars, contre 3,6525 dollars en fin de semaine précédente.

Le boisseau de soja pour mars, là encore le plus échangé, coûtait 10,5050 dollars, contre 10,2700 dollars précédemment.

L’or a progressé la semaine écoulée, mais s’est replié à partir de mercredi après des annonces du président américain Donald Trump qui ont ravivé les attentes de stimulus fiscal aux Etats-Unis.

L’or a atteint mercredi 1.244,85 dollars l’once, au plus haut depuis près de trois mois.

L’aversion au risque était très marquée sur les marchés (en début de semaine), car la politique américaine en interne et à l’international fait grimper les tensions, ce qui attise l’appétit pour les valeurs refuges, ont expliqué les analystes.

La perspective d’une politique fiscale accommodante rend en effet plus attrayante la perspective de posséder des actifs risqués, alors que la croissance pourrait être dopée et que la Réserve fédérale américaine pourrait être poussée à accélérer le rythme de ses hausses de taux, ce qui élèverait la valeur du dollar.

Sur le London Bullion Market, l’once d’or a terminé à 1.228,30 dollars vendredi, contre 1.215,20 dollars le vendredi précédent.

L’once d’argent a clôturé à 17,62 dollars, contre 17,28 dollars il y a sept jours.

Les prix des métaux de base échangés sur le London Metal Exchange (LME) ont légèrement remonté la semaine dernière, alors que les investisseurs chinois reprenaient leurs achats après les festivités du nouvel an lunaire.

Le cuivre, l’aluminium, le plomb, le nickel et le zinc ont légèrement augmenté, tandis que l’étain a légèrement reculé.

Sur le LME, la tonne de cuivre pour livraison dans trois mois s’échangeait à 5.892,50 dollars vendredi, contre 5.833 dollars le vendredi précédent, l’aluminium valait 1.858,50 dollars la tonne, contre 1.818 dollars, le plomb valait 2.388 dollars la tonne, contre 2.302,50 dollars, l’étain valait 19.250 dollars la tonne, contre 19.750 dollars, le nickel valait 10.450 dollars la tonne, contre 10.240 dollars et le zinc valait 2.891,50 dollars la tonne, contre 2.779 dollars.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply