Hausse de la demande pour les produits fabriqués localement au 4ème trimestre 2016

Hausse de la demande pour les produits fabriqués localement au 4ème  trimestre 2016
APS PHOTOS © 2017

ALGER- La demande pour les produits fabriqués localement  a enregistré une hausse durant le quatrième trimestre 2016, indique une  enquête d’opinion réalisée par l’Office national des statistiques (ONS)  auprès de chefs d’entreprises industrielles des secteurs public et privé.

Cette demande est plus prononcée pour le secteur public, notamment pour  les Industries sidérurgiques, métalliques, mécaniques, électriques et  électroniques (ISMMEE) et l’industrie agro-alimentaire.

A ce propos, près de 63% des chefs d’entreprises du secteur public et plus  de 85% de ceux du secteur privé ont satisfait toutes les commandes reçues. Par ailleurs, les chefs d’entreprises ont observé que l’activité  industrielle avait enregistré une augmentation durant le dernier trimestre 2016, notamment pour les ISMMEE, l’industrie agro-alimentaire et les  matériaux de construction.

Concernant l’utilisation des capacités de production, près de 86% des  enquêtés du secteur public et plus de 34% de ceux du privé affirment avoir  utilisé plus de 75% de cette capacité.

Quant au niveau d’approvisionnement en matières premières, il a été jugé  inférieur à la demande exprimée par plus de 30% des entreprises enquêtées  du secteur public et par plus de 10% de ceux du privé, particulièrement  pour les ISMMEE et les cuirs.

Par ailleurs, près de 33% des enquêtés du secteur public et plus de 32% de  ceux du privé ont connu des pannes d’électricité, notamment ceux des  matériaux de construction et de la chimie.Aussi, l’approvisionnement en eau a été suffisant par la majorité des  industriels publics et par prés de 70% de ceux du privé.

Pour ce qui est de la main oeuvre, les effectifs du secteur public ont subi  une baisse, alors que ceux du secteur privé ont connu une augmentation.En outre, près de 94% des chefs d’entreprises du secteur public et plus de  77% de ceux du privé jugent le niveau de qualification du personnel  « suffisant ».

Cependant, prés de 17% du secteur public et plus de 55% du secteur privé  ont déclaré avoir trouvé des difficultés à en recruter, notamment le  personnel d’encadrement et de maîtrise.Concernant l’état de la trésorerie, près de 11% des chefs d’entreprises du  secteur public et près de 32% de ceux du privé l’ont jugé « bon ».

Financièrement, poursuit cette enquête d’opinion, près de 34% du potentiel  de production du secteur public et plus de 67% de celui du privé ont  recouru à des crédits bancaires et la majorité n’a pas trouvé de  difficultés à les contracter.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply