Forum d’affaires algéro-allemand: nous voulons que l’Allemagne soit l’allié économique de l’Algérie

Forum d’affaires algéro-allemand: nous voulons que l’Allemagne soit l’allié économique de l’Algérie
Photo APS

ALGER-Le ministre de l’Industrie et des mines Abdeslam  Bouchouareb a affirmé mardi à Alger, lors de l’ouverture des travaux du forum d’affaires algéro-allemand que l’Algérie veut que l’Allemagne soit l’allié économique du pays, dans la région et en Afrique, soulignant la nécessité de développer les relations industrielles et commerciales entre les deux pays.

Lors de cette rencontre qui se tient en marge de la 6e session de la commission mixte algéro-allemande, présidée conjointement avec le vice ministre auprès du ministre fédéral de l’Economie et de l’énergie Uwe Karl Beckmeyer, M. Bouchouareb a indiqué que « la diversification économique que nous voulons ne se démarque pas du principe de la diversification des partenaires, précisant que l’Allemagne est à ce titre un partenaire traditionnel notamment dans le domaine industriel ». « Nous voulons que l’Allemagne soit notre partenaire économique dans la région et en Afrique », a-t-il souligné.

« L’Allemagne, a-t-il ajouté, a cru en les potentialités de l’Algérie depuis l’indépendance et l’a accompagnée à chaque étape de son évolution », les deux parties oeuvrent aujourd’hui à renouveler ce partenariat selon les exigences de la conjoncture, a-t-il ajouté.

L’Algérie « compte sur la capacité d’investissement des entreprises allemandes, a-t-il dit, soulignant la nécessité de développer les relations industrielles et commerciales entre les deux pays car « nous sommes convaincus que les opportunités offertes sont grandes pour la réalisation de nombreux projets communs ».

Le rôle des hommes d’affaires dans chacun des deux pays est de prendre conscience de l’importance de ces potentialités et de faire connaître les domaines d’investissement aux sociétés pour encourager les échanges et renforcer les relations au service des intérêts des deux pays, a soutenu M. Bouchouareb.

L’Algérie, qui cherche aujourd’hui à multiplier les investissements qui constituent un des fondements de l’économie nationale, soutient que la consolidation des relations entre les hommes d’affaires des deux pays permettra de réaliser des projets d’investissement.

M. Bouchouareb a rappelé les projets d’investissement allemands les plus importants engagés en Algérie à l’instar du projet de l’usine « Volkswagen » le plus gros investissement de cette société en Afrique avec une valeur de 170 millions d’euros en première étape.

Il a rappelé que le projet est destiné à la demande intérieure et aux marchés extérieurs avec un taux de production très élevé.

Ont participé à ce forum de nombreux ministres algériens dont le ministre des Finances Hadji Baba Ammi, le ministre de l’Energie Nouredine Bouterfa, le ministre de l’Agriculture, du développement rural et de la pêche Abdeslam Chelghoum, le ministre des Travaux publics et des transports Boujemaa Talai, le ministre du Tourisme et de l’artisanat Abdelouahab Nouri ainsi que des hommes d’affaires algériens et allemands.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply