Conférence de l’ONSP: appel au renforcement des prérogatives des collectivités locales

Conférence de l’ONSP: appel au renforcement des prérogatives des collectivités locales
APS

ALGER – Des participants à la 2ème conférence de l’Observatoire national du service public (ONSP), organisée mardi à Alger, ont appelé à la mise en place « d’un cadre juridique adapté et innovant pour renforcer les prérogatives des collectivités territoriales en matière d’encouragement de l’investissement local ».

Organisé sous le thème « rôle des structures publiques locales dans l’amélioration et le développement de l’investissement local productif », et animé par des experts et des cadres des différents secteurs en présence des membres du Gouvernement et nombre de walis, les recommandations de de cette conférence ont porté sur « la mise en place d’un cadre juridique adapté et innovant en vue de renforcer les prérogatives des collectivités territoriales en termes d’encouragement et d’orientation de l’investissement local et la relance du développement rural ».

Il est question également de l’impératif de « créer un partenariat entre les différents secteurs sous forme de conseils consultatifs locaux permanents pour l’investissement avec l’institution d’une maison entrepreneuriale au niveau de wilaya ».

Les recommandations ont souligné l’importance de « valoriser les biens communaux et de wilaya tant financièrement qu’économiquement, outre l’encouragement du recours au partenariat pour la création et la gestion des structures publiques locales à travers la promulgation d’un texte juridique relatif aux délégations du service public dans les plus bref délais et d’une manière simplifiée en dehors des obstacles bureaucratiques ».

Les participants ont recommandé également de créer « des pôles d’activité au niveau local et territorial sous forme de zones d’activité spécialisées ou des micro zones industrielles, électroniques ou artisanales en vue de domicilier les activités des innovateurs et créateurs et partant, favoriser un climat adéquat en faveur des petits investisseurs ».

Ils ont appelé à « accorder un large autofinancement aux collectivités territoriales à traves la promulgation d’un texte relatif à la fiscalité local pour diversifier les ressources financières », outre « la relance de l’opération du crédit dans le cadre juridique et le renforcement du cadre organisationnel via l’institution d’un Fond de développement local ».

Par ailleurs, les participants ont souligné l’importance de « la mobilisation du financement par les moyens actuels ou la réactivation des caisses de wilaya pour l’investissement », avec la possibilité de « généraliser l’idée du plan communal de développement » et « la création d’un mécanisme contractuel entre l’Etat et les collectivités locales en matière de financement en tant que cadre stratégique à travers lequel il sera défini des objectifs et un plan d’activité ». Il s’agit également de « relancer les fonds de développement des Hauts Plateaux et du Sud comme cadre pour une large approche territoriale qui associera les opérateurs économiques, particulièrement les PME et les startups ».

Concernant la fiscalité locale, les participants ont appelé à l’amélioration et à la sensibilisation des citoyens et des opérateurs quant à l’importance de la taxe locale à travers des rencontres de sensibilisation » et « le recouvrement régulier et efficace » de cette taxe, en soulignant la nécessité de créer des conseils locaux de fiscalité locale qui seront un cadre de concertation entre l’administration et les opérateurs économiques ».

Pour ce qui est des ressources humaines, les recommandations de la conférence ont porté sur la nécessité de « créer une Fonction publique régionale attractive, en matière de parcours professionnel et d’autres spécialités relatives à la gestion et à l’analyse financière » en insistant sur la formation.

 APS
Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply