Baghlia (Boumerdes): un pole d’excellence en devenir dans les viandes blanches et la transformation agricole

Baghlia (Boumerdes): un pole d’excellence en devenir dans les viandes blanches et la transformation agricole
Photo APS

BOUMERDES- La commune de Baghlia (à l’est de Boumerdes)  ambitionne d’occuper une place de choix sur l’échiquier de la wilaya, et ce en devenant, dans un futur proche, un pole d’excellence en élevage avicole, production de viandes blanches et  transformation agricole.

Aussi, une action est actuellement en cours, au niveau de cette localité, en vue de la promotion de sa zone d’activité, créée depuis 1986, en un pole d’excellence spécialisé dans l’élevage avicole, la production de viandes blanches et la transformation des produits de l’arboriculture fruitière.

Cette orientation a été affirmée, par le wali Abderrahmane Madani Fouatih, lors d’une visite de travail à Baghlia, durant laquelle il a plaidé pour l’impératif « de valorisation et d’assainissement du foncier au niveau de cette zone d’activité, s’étendant sur plus de 130.000 M2 ».

Le wali a décidé, à l’occasion, le « lancement, dans l’immédiat, d’une opération d’assainissement du foncier occupé,  par  25 investisseurs, au niveau de cette zone, dont cinq (5) seulement  ont réalisé leurs projets ».

Il a, également, insisté sur l’impératif de la levée « des contraintes entravant le parachèvement  des travaux d’aménagement de cette zone d’activités, à l’arrêt, depuis une année ».

L’usine « frères Bakhlal » de production de viandes blanches, réalisée dans la banlieue de la ville, est l’exemple type des investissements prospères, au double plan local et national, implantés au niveau de cette  zone.

Cette unité de production privée, comptant de nombreuses sections de production dans plusieurs communes, s’étend sur une surface de 600 M2.

Employant une soixantaine de travailleurs permanents, elle est dotée d’équipements modernes exploités dans l’abattage, la transformation et la conservation de la viande blanche.

Actuellement, cette unité, produisant aussi de l’aliment de poulet, a atteint un seuil de production  de 1.250 tête  de poulets, à l’heure, parallèlement à  300 tête de dindes, pour une aire de conservation  estimée à prés de 280 M2.

 

Des terres fertiles adaptées à l’arboriculture fruitière

La localité de Baghlia ambitionne, en outre, d’investir dans la transformation des produits de l’arboriculture fruitière et de la vigne, au vue de ses importantes opportunités  représentées principalement par un climat propice, des terres fertiles et des ressources hydriques considérables  destinées à l’irrigation.

Selon des agriculteurs de la région rencontrés par l’APS, les filières de production de pomme, de type « El Hana » et de raisin « Dabouki » ont, particulièrement, prospéré, ces dernières années, à Baghlia,  en faisant sa réputation, à l’échelle nationale.

Malheureusement, ce développement n’a pas été accompagné, par le lancement d’une industrie de transformation dans le domaine, est-il déploré.

Ceci d’autant plus que la superficie destinée à la culture de la pomme, dans cette région, est de 240 ha,  dont 160 ha réservé au type « El Hana », dont la moyenne de production est de prés de 16.000 qx/an, outre les types  « Royal Gala » et « Galaxie ».

Par ailleurs, une surface de plus de 1.300 ha de vignes a été cultivée, ces dernières années, dans cette région, dont particulièrement le raisin de type « Dabouki », connu, aussi, sous le nom de « Saban », dont la moyenne de production est estimée à  prés de 400.000 qx/an.

Selon les informations fournies lors de cette visite, plus de la moitié de la superficie de la commune de Baghlia, estimée à 6.055 ha, est représentée par une surface agricole utile, soit  1000 ha de surfaces irriguées, et  2.044 ha non irrigués.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply