Washington vend pour près d’un milliard de dollars d’armes à l’Arabie saoudite et au Koweït

Washington vend pour près d’un milliard de dollars d’armes à l’Arabie saoudite et au Koweït
Photo AFP

Washington | Les États-Unis vont vendre à l’Arabie saoudite et au Koweït pour près d’un milliard de dollars d’équipements de défense, dont dix aérostats de surveillance pour Ryad, dans le cadre de la consolidation des alliances de l’Amérique dans le Golfe, a annoncé lundi le Pentagone.

Le département de la Défense a indiqué dans un communiqué que le département d’État demanderait au Congrès, selon la procédure administrative habituelle en matière de ventes d’armes, son feu vert pour que l’Arabie saoudite reçoive dix dirigeables de surveillance (74K Persistent Threat Detection System Aerostats) fabriqués par Lockheed Martin, ainsi que des équipements et la formation pour maîtriser ces aéronefs.

Le contrat est estimé à 525 millions de dollars pour ces aérostats qui permettent de la surveillance et de la reconnaissance en vol.

«Cette vente consolidera les objectifs de politique étrangère et de sécurité nationale des Etats-Unis, en permettant de renforcer la sécurité d’un allié important qui reste une force pour la stabilité politique et le progrès économique au Moyen-Orient», a vanté Washington à propos de Ryad.

Les deux alliés historiques traversent depuis 2013-2014 une zone de turbulences en raison de tensions sur la guerre en Syrie et sur l’accord nucléaire avec l’Iran, grand rival de l’Arabie saoudite, mais l’administration du président Barack Obama, qui vient de partir, a toujours maintenu le parapluie militaire américain dans le Golfe.

De même pour le Koweït, «allié majeur en dehors de l’Otan». La Défense et le département d’Etat espèrent que le Congrès approuvera un contrat de 400 millions de dollars pour l’entretien et la modernisation d’hélicoptères d’attaque Apache déjà vendus aux forces armées koweïtiennes.

Le Koweït «joue un rôle important dans les efforts des États-Unis en vue d’assurer la stabilité aux Moyen-Orient en fournissant une base, un accès et le transit des forces américaines dans la région», s’est félicité Washington.

 

AFP

Source: JDM

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply