VIDEO. Antar-Yahia : « il ne faut pas mettre tout sur le dos des défenseurs » 

VIDEO. Antar-Yahia : « il ne faut pas mettre tout sur le dos des défenseurs » 

L’ancien capitaine de la sélection algérienne de football, Antar Yahia, n’est pas allé avec le dos de la cuillère pour affirmer que la mission des Verts pour se qualifier au Mondial 2018 en Russie sera difficile, pour ne pas dire impossible.

« Mathématiquement, rien n’est encore joué. Maintenant, il ne faut pas se cacher derrière son petit doigt. La mission est très, très difficile. Il y a aussi une Coupe d’Afrique à préparer. J’espère sincèrement qu’on va apprendre de ses erreurs et faire une bonne CAN. Seule l’unité du groupe pourra faire la différence dans les situations difficiles, comme celle qu’on traverse en ce moment. Malgré les temps difficiles, il faudra rester uni autour de cette équipe, qui a montré, malgré la défaite, un beau visage au Nigéria », a-t-il lancé par le biais de « Périscope ».

Anthar Yahia n’a pas voulu accabler la défense algérienne, décriée après le match face au Nigéria, mettant le doigt sur un travail qui devait être fait en milieu de terrain pour aider les défenseurs. « En football, on ne défend pas qu’avec 4 défenseurs seulement. C’est un travail collectif, un travail de tous. J’ai vu le match, et la défense ne doit pas tout encaisser. Il y a des choses à travailler dans la récupération collective du ballon. C’est mon œil de téléspectateur qui parle », dit-il.

Sur un autre volet, Antar Yahia dément un retour chez les Verts, comme rapporté dans certains titres de la presse nationale, et dira dans ce sens : « les solutions ne se trouvent en un retour de Bougherra ou moi. Les solutions, c’est de se pencher sur  l’avenir. Il n’y a pas un onze magique pour se qualifier, sinon ce serait trop facile ».

Antar Yahia n’a pas manqué de revenir sur le cas de Yazid Mansouri, coupable pour certains de faire dans le « copinage » en influençant le choix de Leekens pour la convocation de Tahrat, au détriment d’autres joueurs à l’image de Bensebaini.

« J’entends aussi parler de Yazid (Mansouri) et son travail en équipe nationale.  Permettez-moi de dire que s’il y a une personne qui doit juger son travail, c’est bien le président de la Fédération. Il faut arrêter de prendre les gens pour des boucs-émissaires. Quand on n’est pas à l’intérieur du groupe, c’est très difficile de savoir ce qui se passe réellement. Les rumeurs font beaucoup de mal à la personne, mais aussi au groupe », fait-il savoir encore, affirmant, dans le même sillage, que Mansouri a eu un soutien de poids de la part des joueurs, qui se sont solidarisés avec lui.

 

Vidéo

1 comment
admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment

  • Aberkane Mohamed
    16 novembre 2016, 23 h 15 min

    Alerte au plagiat de votre article sur Antar Yahia du 15 novembre par MARACANA (quotidien sportif) édition numéro 3122 du 16 novembre 2016 page 12 sous le pseudo M. H. contacter directeur Farouk Seba tel: 0661 55 04 29 ou chargée de communication Melle Magda Seba tel: 0561 69 40 19

    REPLY