Une start-up canadienne développe un panneau solaire quatre fois plus puissant

Une start-up canadienne développe un panneau solaire quatre fois plus puissant

L’entreprise canadienne Crystal Green Energy teste actuellement en Arizona un panneau solaire quatre fois plus puissant que les modèles en vigueur à ce jour. Composé de cellules photovoltaïques dernière génération et conçu pour absorber le moindre rayon du soleil, ce prototype pourrait offrir à la technologie solaire de meilleures performances et de nouvelles perspectives de développement à l’échelle mondiale.


Une meilleure absorption de l’énergie solaire pour un meilleur rendement

Conçu pour optimiser au maximum l’énergie des rayons du soleil, le dispositif mis au point par Crystal Green Energy repose sur trois principes de base. Tout d’abord, chaque panneau est composé de neuf « ampoules » permettant de concentrer les rayons du soleil vers quatre cellules photovoltaïques ultra-performantes.

Ces cellules ont un taux d’efficacité d’environ 40 %, comparativement aux panneaux habituels, qui absorbent entre 15 et 18 % de l’énergie solaire dirigée dans leur direction. Mais concentrer ainsi l’énergie solaire implique aussi de la chaleur qu’il convenait pour l’entreprise canadienne de mettre à profit. Pour cela, les cellules ont été disposées sur des plaques de cuivre pouvant atteindre 100, voire 200 degrés Celsius.

Pour ne pas perdre cette énergie « gratuite », Gilles Leduc, inventeur de cette technologie et président de la société Crystal Green Energy, a installé par la suite un système d’échange d’eau à même le panneau solaire, destiné à chauffer l’eau utilisée ensuite pour le chauffage domestique. Enfin, un système de repérage permet au panneau de suivre le parcours du soleil dans le ciel et de maintenir ainsi la captation maximale tout au long de la journée.

Un dispositif applicable partout et dans toutes les conditions

Si ce dispositif innovant affiche de bien meilleurs rendements que les panneaux photovoltaïques traditionnels, il présente aussi l’avantage d’être peu contraignant et très résistant aux différences de températures. « Nous testons le panneau en Arizona pour voir comment il réagit à de hautes températures. Cet hiver, nous avons fait des tests à -35 degrés Celsius et il fonctionnait très bien« , explique Gilles Leduc.

Sa petite taille faciliterait également son installation sur toit chez les particuliers ou les entreprises et offre la possibilité d’accroître considérablement la capacité de production d’une centrale solaire. Le panneau Crystal Green Energy est deux fois plus petit qu’un panneau solaire normal et ce pour un rendement presque deux fois supérieur. « Quatre panneaux sont suffisants pour alimenter une résidence en électricité et en eau chaude. C’est parfait pour les communautés isolées loin du réseau électrique, par exemple le Nord de l’Ontario« , explique-t-il.

Malgré tout, et comme tous les panneaux photovoltaïques, le prototype de cette start-up canadienne reste limité par l’intermittence de sa production et soumis aux performances des batteries en termes de stockage de l’électricité. Gilles Leduc admet également que si son invention est bien plus rentable, elle est aussi plus chère et devra certainement attendre plusieurs années avant d’atteindre un niveau de coûts plus compétitif.

Écrit par:  (L’energeek).
Crédits photo : Crystal Green Energy

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply