Une campagne contre les atteintes à l’hygiène pour sensibiliser des citoyens rétifs à la propreté

Une campagne contre les atteintes à l’hygiène pour sensibiliser des citoyens rétifs à la propreté

Une campagne nationale d’hygiène et de nettoyage débute, ce jeudi, à travers l’ensemble du pays, à l’initiative du ministère de l’Environnement.

La chaine 3 de la Radio Algérienne explique qu’à travers le lancement de cette opération, il s’agit également de réhabiliter le sentiment du « vivre ensemble dans le civisme ».

Elle relève que le manque d’hygiène dans certains quartiers de la capitale, en particulier, révolte des riverains « qui, quelques jours après l’Aïd, sont nombreux à se plaindre que des ordures n’aient pas été ramassées » par les services municipaux.

Consacrant un reportage à cette situation, elle constate, par exemple, que dans la ville de Mostaganem, les ordures ménagères continuent à être  déversées en pleine nature par des personnes apparemment rétives au concept de propreté.

Sa correspondante dans la région, Hakima Farrah, observe que vivre en harmonie dans la nature « ne devrait pourtant pas demander beaucoup d’effort », estimant que les citoyens devraient s’abstenir d’utiliser cette dernière pour y déverser leurs détritus.

Pour l’exemple, elle constate cependant que c’est loin d’être notamment le cas des résidents de l’immeuble situé sur la route du port de la ville, « dont les habitants, s’insurge-t-elle, se débarrassent de leurs déchets ménagers à même le talus y faisant face ».

Le directeur de l’EPIC « Mostaganem propre » Bendiba Blidi confirme que ces  résidants, « en dépit des bacs à ordures mis à leur disposition », continuent de  jeter leurs immondices sur les talus faisant face à leur immeuble, « rendant d’autant plus rude encore le travail des agents chargés de les ramasser ».

L’auteure du reportage note, par ailleurs, que les travaux de nettoiement entrepris régulièrement par les services de l’APC dans cette zone, « ajoutés aux actions de volontariat initiées par des citoyens », n’ont toujours pas réussi à mettre fin à ces « incivilités ».

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply