Un otage canadien probablement exécuté aux Philippines

Un otage canadien probablement exécuté aux Philippines

Le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, a annoncé qu’« un otage canadien a probablement été exécuté par ses ravisseurs du groupe islamiste philippin Abou Sayyaf », tout  en réaffirmant la position du Canada de ne jamais payer de rançon.

Dans une déclaration à la télévision, Trudeau a indiqué : « je suis profondément attristé et indigné d’annoncer que nous avons des raisons de croire que Robert Hall, un citoyen canadien détenu en otage aux Philippines depuis le 21 septembre 2015, a été tué par ses ravisseurs».

Les autorités philippines ont indiqué, juste après cette intervention du Premier ministre canadien, avoir retrouvé la tête d’un homme sur l’île de Jolo, le fief du groupe Abou Sayyaf. « Nous avons retrouvé une tête d’un occidental (…) et qui ressemble à Robert Hall», a déclaré Filemon Tan, un porte-parole des forces armées philippines.

Robert Hall, 58 ans, serait le deuxième otage canadien tué par Abbou Sayyaf après la décapitation le 25 avril de John Ridsdel, 60 ans.

Les deux Canadiens avaient été enlevés avec le Norvégien Kjartan Sekkingstad et Marites Flor, la compagne philippine de Robert Hall, le 21 septembre à bord d’un yacht dans la marina d’un complexe hôtelier près de Davao, la grande ville de l’île méridionale de Mindanao.

Le groupe Abou Sayyaf, créé dans les années 1990 et financé par Oussama ben Laden et Al-Qaïda, regrouperait quelques centaines de combattants. Actif dans le sud des Philippines, le groupe s’est fait une spécialité lucrative des enlèvements contre rançon et les analystes l’assimilent plus à un groupe crapuleux qu’à un mouvement idéologique.

admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply