Tizi Ouzou: la fête de l’olive d’Ifigha les 3 et 4 mars

Tizi Ouzou: la fête de l’olive d’Ifigha les 3 et 4 mars
Photo APS

TIZI OUZOU – La 4ème édition de la fête de l’olive d’Ifigha dans la daïra d’Azazga se déroulera les 3 et 4 mars prochain au village Tabbourt, a-t-on appris lundi du président de la commission agriculture, hydraulique, forêts, pêche et tourisme de l’Assemblée populaire de la wilaya de Tizi-Ouzou.

Organisée par l’APC d’Ifigha en collaboration avec le comité de village Tabbourt et l’association des oléiculteurs Achebali  Nath Ghobri, la manifestation sera placée sous le thème « Valorisation de l’huile d’olive des Ath Ghobri », a indiqué à l’APS Ramdane Ladaouri.

Une vingtaine de producteurs de l’huile et ses dérivés sont attendus par les organisateurs qui sont à pied d’£uvre pour que le village Tabbourt soit à la hauteur de l’évènement, a-t-il précisé.

En plus de l’olive dans ses différentes variétés et de l’huile, la rencontre sera ouverte à d’autres produits de l’artisanat, notamment ceux qui sont en relation avec l’oléiculture, à l’instar de la vannerie et de la poterie, ainsi que des produits agricoles dont la consommation est aussi liée à l’huile comme la figue sèche, la pain traditionnel, mais aussi le miel, a-t-il signalé.

Ce rendez-vous qui commence à prendre de l’ampleur et susciter l’intérêt des oléiculteurs de la région, s’inscrit dans le cadre de la valorisation des produits du terroir et l’organisation de la filière oléicole au niveau de la wilaya de Tizi Ouzou, a-t-il précisé.

A long terme, la fête de l’olive d’Ath Ghobri contribuera à la concrétisation du projet de la labellisation de l’huile de la région des Ath Ghobri dans un premier temps puis de toute la Kabylie dans une deuxième étape, a-t-il soutenu.

Travailler sur l’amélioration de la qualité de l’huile d’olive locale

Selon une expertise réalisée par l’APW de Tizi Ouzou, cet objectif ne peut se concrétiser sans l’amélioration progressive de la qualité de l’huile d’olive produite localement, tributaire également de la formation des oléiculteurs sur l’itinéraire technique de la production qui comporte l’entretien des oliveraies, la cueillette, le stockage et la trituration, a affirmé M. Ladaouri.

Il est préconisé de ce fait l’organisation, en marge de la fête de l’olive, des rencontres régulières avec les agriculteurs pour les sensibiliser sur ces points et les motiver pour aboutir à la production d’une huile extra-vierge exportable dont le taux d’acidité se situera entre 0 et 1%, a-t-il observé.

« Si nous voulons évoluer vers le commercial, nous devons travailler sérieusement sur l’amélioration de la qualité de produit car avec l’huile courante que nous produisons actuellement dont le taux d’acidité se situe entre 3 et 4%, nous ne pouvons pas conquérir avec des huiles européennes de l’extra-vierge. Nous devons également travailler sur le packaging, l’emballage, l’étiquetage et tant d’autres aspects liés au développement de la filière », a-t-il expliqué.

L’orateur a annoncé, par ailleurs, que la 3ème édition de la foire oléicole qu’animeront une trentaine de grands producteurs de la filière au niveau de la wilaya sera organisée du 15 au 22 mars prochain au niveau de la placette du musée de la ville de Tizi Ouzou.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply