A l’invitation du président Bouteflika : La chancelière allemande Angela Merkel en visite officielle aujourd’hui en Algérie

A l’invitation du président Bouteflika : La chancelière allemande Angela Merkel en visite officielle aujourd’hui en Algérie

La chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Mme Angela Merkel, effectuera, aujourd’hui, une visite officielle en Algérie, à l’invitation du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a indiqué hier un communiqué de la présidence de la République.

La chancelière de la République fédérale d’Allemagne, Mme Angela Merkel, effectuera, aujourd’hui, une visite officielle en Algérie, à l’invitation du Président de la République,   Abdelaziz Bouteflika, a indiqué hier un communiqué de la présidence de la République. « A l’invitation de Monsieur Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, Madame Angela Merkel, chancelière de la République fédérale d’Allemagne, effectuera une visite officielle en Algérie, le lundi 17 septembre 2018 », précise la même source. Cette visite, qui s’inscrit dans le cadre de la concertation bilatérale de   haut niveau, « vient renforcer les relations d’amitié et de coopération qui existent entre l’Algérie et la République fédérale d’Allemagne, et qui connaissent un développement appréciable dans tous les domaines, illustrées notamment par les nombreuses visites échangées entre les hauts responsables   de part et d’autre », ajoute le communiqué. Dans ce contexte, cette rencontre au sommet « constituera une opportunité nouvelle pour les deux parties de poursuivre, au plus haut niveau des deux Etats, la concertation et la réflexion engagées de longue date sur la promotion et l’affinement du dialogue politique bilatéral, ainsi que la mise en perspective d’un partenariat bilatéral économique et commercial important, appelé à s’élargir et s’approfondir au cours de la période à venir », note la même source.
« Par ailleurs, les deux parties procéderont à un échange de vues autour des grandes questions d’intérêt commun, en particulier la crise en Libye, la question du Sahara occidental, la situation au Mali et dans la région du Sahel, ainsi qu’au Proche-Orient, tout comme elles poursuivront la concertation sur les questions globales, comme la migration et le terrorisme transfrontalier », conclut le communiqué.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply