Séisme de Médéa : une vingtaine de blessés dans un état grave

Séisme de Médéa : une vingtaine de blessés dans un état grave

La secousse tellurique de magnitude 5,3, enregistrée dans la nuit du samedi à dimanche, a fait plusieurs blessés, dont certains dans un état grave, selon le dernier bilan communiqué par les services de la protection civile.

Cette secousse a causé, selon la même source, des fractures et de lésions corporelles jugées graves pour 20 personnes, qui ont été évacuées vers différentes structures sanitaires de la région pour recevoir les soins nécessaires. En outre, des cas de choc traumatique, provoqués par la panique ayant suivi cette forte secousse, sont enregistrés.

S’agissant des dégâts matériels, ils sont jugés assez importants, puisque plusieurs habitations traditionnelles se sont partiellement ou totalement effondrées.

L’épicentre du séisme, survenu à 00h54, a été localisé à 10 km au nord-est de Mihoub, précise le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG).

Le dernier bilan des services de la protection civile

Commune de Mihoub : 18 personnes blessées et 36 autres choquées suite à l’effondrement partiel des plafonds et murs de quelques habitations, au lieu dit El M’Tarfa, Oum Zoubia, Khelaïfia et centre ville de Mihoub.

Commune d’El Azizia : 02 personnes blessées et 03 autres choquées au Douar Bouzaouche, Ouled M’Hamed et au centre ville d’El Azizia.

Commune de Mezghana : 04 personnes blessées et 07 autres choquées suite à l’effondrement partiel des plafonds et murs de quelques habitations, au lieu dit Tmellal et Bouibe, ainsi que la fissuration partielle des murs de quelques habitations à travers les différents lieux de la commune.

Commune de Meghraoua : 03 personnes choquées.

Commune de Tablat : 03 personnes blessées et 10 autres choquées, suite à l’effondrement partiel des plafonds et murs de quelques habitations, au centre ville de Tablat.

Commune de Béni Slimane : 01 personne blessée.

Commune de Sidi Rabie : 01 personne blessée, suite l’effondrement partiel d’un plafond d’une habitation au lieu dit Bararim.

 

Mohamed Benhemla
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply