Rhumatisme: les femmes voilées fortement exposées

Rhumatisme: les femmes voilées fortement exposées

Jeudi, en plénière d’une rencontre sur l’ostéoporose au Centre international des conférences (CIC de Club des pins), les praticiens, principalement des rhumatologues, ont présenté les populations à risque, on retrouve donc en tête de liste les femmes ménopausées, les personnes âgées, mais aussi curieusement les femmes voilées.

Bien entendu, il n’y a pas d’études qui confirment scientifiquement le phénomène. Sauf qu’une expérience menée auprès du personnel médical et paramédical d’une structure hospitalière publique a montré que les femmes voilées, même jeunes, présentaient une carence en vitamine D. Selon le professeur Tehtiet, n’avoir que le visage et les mains découverts, n’offre pas assez de surface de peau pour synthétiser la vitamine D.

Dès lors, celles qui portent l’hidjab doivent impérativement s’exposer, dans l’intimité d’une cour ou d’un jardin, au moins 20 minutes deux à trois fois par semaine pour récupérer leur ration en vitamine D.  Ajoutant que le déficit en cette vitamine couplé à une faible ration calcique expose fatalement au risque d’ostéoporose.

Cette affection cause des fractures qui constituent “un problème majeur de santé publique en raison de la morbidité, des incapacités et de la détérioration de la qualité de vie”, affirment les médecins.

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply