Reporté ou annulé? Tel est le dilemme du projet de loi sur la Santé

Reporté  ou annulé? Tel est le dilemme du projet de loi sur la Santé

Le projet de loi, tant attendu sur la santé a finalement été déprogrammé, il ne sera pas présenté ce 17 janvier, en commission à l’assemblée nationale algérienne (APN). Le ministre de la Santé,  de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abdelmalek Boudiaf , qui avait promis une grande réforme dans son secteur à travers plusieurs textes , est revenu sur ses propos en expliquant pourquoi cela n’aura pas lieu. 

« Le report de l’examen du projet de la loi sur la santé, avait expliqué le ministre,  est dû au fait  que les membres de cette commission n’ont pas eu le temps de bien examiner et étudier ce projet. cela leur permettra donc  de mieux se pencher sur ce projet » .

Par la suite, Boudiaf explique ce nouveau report par un « suivi du processus constitutionnel relatif à tout texte de loi », après son examen par le Conseil des ministres, qualifiant la mouture de « très importante, car au diapason des mutations en cours dans le domaine ».

Comme en décembre, le projet de loi qui devait être présenté aujourd’hui à la Commission de la santé de l’APN, est à nouveau reporté sans explication probante. Il est de plus en plus évident que l’implication personnelle du ministre dans la « scabreuse affaire » du complément alimentaire RHB, présenté initialement comme un médicament pour le diabète, est une cause « cachée » à ce report .

Encore une fois de plus, le ministre se confond en explications qui augmentent les doutes sur la présentation de son projet devant le parlement. Alors?report ou retrait?  Boudiaf est à nouveau sous les feu des projecteurs .

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply