Rappel de la boisson Chréa au Canada : une tempête dans un verre d’eau

Rappel de la boisson Chréa au Canada : une tempête dans un verre d’eau
Mme Soraya Yacoub, experte en assurance qualité a notamment été chercheur à l'institut de la recherche agronomique pendant plusieurs années en France. Elle est actuellement chef d'entreprise au Canada. Crédit photo Élite Presse®

Suite au rappel de la boisson gazeuse fruitée de la marque algérienne Chréa par l’agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA), notre équipe d’experts basée au Canada a mené l’enquête pour lever le voile sur cette affaire qui porte gravement atteinte à la réputation du producteur. 

En attendant un complément d’information de la part de l’ACIA pour publier une enquête sur le sujet, Mme Soraya Yacoub, experte en technologies des aliments et assurance qualité, a tenu à apporter quelques précisions au sujet de ce rappel qui fait encore beaucoup de bruit en Algérie.

chrea-pulpe-groupe-aliments-sara-inc-sulfites-rappel-001-620x348

Que pensez-vous de cette affaire qui secoue l’entreprise Chréa ?

L’ACIA a procédé selon les normes canadiennes en vigueur sur un problème d’étiquetage. Ce rappel ne veut pas dire que le produit est impropre à la consommation, mais il y a bel est bien une infraction aux règles d’information du consommateur sur le contenu d’un produit alimentaire destiné au marché canadien. Le producteur algérien déclare la présence de sulfites dans les ingrédients par un code qui est le « SIN 223 » mais cela n’est pas suffisant. L’importateur aurait dû s’assurer que l’emballage respecte toutes les règles locales avant de le mettre sur le marché.

Est-ce que la présence de sulfites est frauduleux ?

Non, il y a plusieurs produits de large consommation qui en contiennent et ils sont présents sur les étals des supermarchés canadiens. Ce que l’ACIA reproche à l’importateur c’est l’absence de mention claire faisant référence à la présence de sulfites. Il faut signaler que c’est un allergène et le consommateur canadien doit voir l’information en clair sur les produits qu’il achète. Il n’est pas supposé connaître les codes de tous les agents de conservation.

La consommation des sulfites est dangereuse pour la santé ?

Les sulfites sont des substances présentes naturellement dans le corps et dans plusieurs aliments. Dire que c’est dangereux d’en consommer reviendrait à pointer du doigt tous les autres aliments qui peuvent potentiellement causer des réactions allergiques comme le lait, les noix, les fruits de mer, ou encore le blé.
Certaines personnes peuvent présenter des réactions allergiques, mais ce n’est pas une raison pour affirmer que le produit n’est pas consommable. Il faut aussi préciser que les sulfites ne provoquent pas une véritable réaction allergique. Les noix et les fruits de mer sont bien plus dangereux.

Pourquoi cet additif alimentaire est ajouté à certains produits ?

C’est un antioxydant qui permet l’allongement de la durée de conservation de certains produits alimentaires et le maintien de leur couleur. C’est aussi un antiseptique qui prévient la prolifération de micro-organismes.

Que recommandez-vous à l’importateur ?

Le métabisulfite de sodium utilisé dans la boisson Chréa est autorisé au Canada. Il doit tout simplement indiquer clairement que son produit en contient.

Est-ce que vous êtes prête à en consommer ?

Sans aucun problème.

Propos recueillis par Ruth Sabat à Montréal.

1 comment
Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment