Que pensent les Algériens des élections législatives et des prochains élus du peuple ?

Que pensent les Algériens des élections législatives et des prochains élus du peuple ?

Que pensent les Algériens des élections législatives et des prochains « élus du peuple » ? C’est la question qu’Élite Presse a voulu poser aux Algérois ! Arpentant les rues d’Alger (de Bab El Oued à la place du 1er Mai) et prenant la peine de s’arrêter à chaque panneau d’affichage des listes des candidats, nous avons questionné les passants (ceux qui s’arrêtaient et ceux qui ne le fessaient pas) sur les listes des candidats. Des listes tantôt déchirées, tantôt gribouillées, et tantôt inexistantes.

 

À Bab El Oued, boulevard colonel lotfi, deux jeunes hommes (ayant à peine la vingtaine) s’approchent des panneaux. Ils se moquent des candidats et rient à haute voix. Nous nous rapprochons et nous leur demandons pour qui souhaitent-t-ils voter. Notre question semble les faire rire davantage… « Nous ne sommes pas là pour choisir un candidat nous essayons juste de trouver des personnes qui ressemblent à nos potes, voisins ou proches. Nous leur ferons des blagues après ».

Nous continuons notre route jusqu’à la direction générale de la sureté nationale, des panneaux ont été placé non loin et nous nous arrêtons un moment pour voir la réaction des passants. Les gens ne semblent pas y prêter grande attention. Quelques curieux viennent quand même y jeter un coup d’œil. Un septuagénaire déclare « regardez-les, ils ont tous des têtes d’escrocs et de voleurs. Ceux qui ne le sont pas encore le deviendront une fois élient. ».

Un autre arrêt s’impose celui de la place des martyres, quelques personnes contemplent déjà les listes des partis…une dame semble bien concentrée sur la liste du RND, à analyser chaque visage, à la recherche d’un détail révélateur. Nous lui demandons pour qui elle votera. « Personne ! » nous répond-elle toute confuse. « Une femme est venue me voir dernièrement elle m’a proposé du travail (la journée du vote) pour ma fille étudiante. J’espérais la trouver parmi eux sur la liste, c’est tout !». Nous posons la même question à un homme debout à nos côtés. « Je ne suis pas concerné, je ne voterai pas parce que les résultats sont connus d’avance. Le FLN se classera premier, viendra ensuite le RND, TAJ, PT, MSP, FFS, RDC, … ».

Nous reprenons notre chemin jusqu’à la grande poste, pour reposer notre fameuse question aux passants : « est-ce que vous voteriez ? Et pour qui le feriez-vous ? ».  Une jeune fille nous répond ironiquement : « bien sûr que je le ferais, je me lèverai tôt et j’irais faire la queue à mon ancienne école à Telemly » son amie nous confie « ce n’est pas vrai ! Nous avons vu une photo sur facebook, c’était l’affiche d’un parti islamiste où il y avait une femme voilée, cette dernière n’avait carrément plus de visage. Il a été grossièrement effacé à l’aide de Photoshop. Et nous voulions voir si c’était vrai ». La jeune fille qui nous avait parlait en premier reprend : « elle n’est même pas capable de s’auto-présenter sur une affiche comment veut-elle représenter le peuple ? Je préfère de loin l’autre député, cet homme qui n’éteint jamais son portable, ou le prof des arts martiaux » Rire.

Plus loin, un quadragénaire nous avoue à voix basse :« on n’a clairement pas besoin de nous pour voter, comme chaque vote, on fera voter les morts, les disparus et les personnes qui ne sont jamais venus chercher leurs cartes de vote… ». Avant de continuer :« j’ai entendu raconter qu’un député a distribué de la pomme de terre gratuitement à un marché. Il leur a même promis qu’il repassait leur donner des bananes … C’est insultant pour le peuple, comment faudrait-il l’interpréter ? »

Enfin nous arrivons à la place du 1er Mai : notre destination finale ! Nous questionnons une femme sur ces affiches et le vote en général. « Ces affiches sont partout, ils enlaidissent nos rues et les salissent. Pire, ils encombrent nos trottoirs et gênent les piétons » déclare-t-elle. Un étudiant s’interroge « Le service communication et marketing est inexistant ! On dirait qu’ils se sont pris en photo avec leurs smartphones, qu’ils ont transféré ça sur un ordi et ont collé le tout sur un fond de couleur ! Leurs slogans (pour ceux qui en ont) sonnent faux et ne riment à rien. Heureusement que le ridicule ne tue pas ».

Et vous, dites-nous ce que vous avez pensé en voyant les panneaux d’affichage pour les prochaines élections législatives ?

 

3 comments
Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

3 Commentaires

  • Muhend
    14 avril 2017, 9 h 55 min

    Merci pour la balade à travers Alger.
    J’interpelle l’auteur de l’article pour lui demander de relire attentivement ses écrits et d’y apporter les corrections nécessaires.
    Un écrit destiné à être publié doit être dénué de toutes fautes d’orthographe ou de syntaxe.
    Cette remarque n’a aucun but polémique ni caractère blessant, elle vise juste à faire de votre journal, que j’apprécie énormément, un produit de qualité.
    La qualité d’un journal se distingue, entre autre, par la bonne formulation grammaticale et syntaxique.
    Un lecteur qui apprecie votre travail.
    Muhend.

    REPLY
  • Muhend
    14 avril 2017, 9 h 55 min

    Merci pour la balade à travers Alger.
    J’interpelle l’auteur de l’article pour lui demander de relire attentivement ses écrits et d’y apporter les corrections nécessaires.
    Un écrit destiné à être publié doit être dénué de toutes fautes d’orthographe ou de syntaxe.
    Cette remarque n’a aucun but polémique ni caractère blessant, elle vise juste à faire de votre journal, que j’apprécie énormément, un produit de qualité.
    La qualité d’un journal se distingue, entre autre, par la bonne formulation grammaticale et syntaxique.
    Un lecteur qui apprecie votre travail.
    Muhend.

    REPLY
  • Muhend
    14 avril 2017, 9 h 55 min

    Merci pour la balade à travers Alger.
    J’interpelle l’auteur de l’article pour lui demander de relire attentivement ses écrits et d’y apporter les corrections nécessaires.
    Un écrit destiné à être publié doit être dénué de toutes fautes d’orthographe ou de syntaxe.
    Cette remarque n’a aucun but polémique ni caractère blessant, elle vise juste à faire de votre journal, que j’apprécie énormément, un produit de qualité.
    La qualité d’un journal se distingue, entre autre, par la bonne formulation grammaticale et syntaxique.
    Un lecteur qui apprecie votre travail.
    Muhend.

    REPLY