Quand l’Etat met fin aux ambitions de Ali Haddad

Quand l’Etat met fin aux ambitions de Ali Haddad

En rachetant la totalité des 49% des parts détenue par l’Espagnol Villar Mir, Haddad voulait devenir actionnaire majoritaire de Fertial. Ajoutées à ses 17%, les parts de Villar Mir permettront à l’ETRHB Haddad d’avoir 66% des actions, contre 34% pour l’entreprise publique Asmidal.

Un transfert qui devait se faire hier, lors d’une assemblée générale des actionnaires de Fertial. Contre toute attente,  l’entreprise publique Asmidal a fait échoué cette tentative de rachat par Ali Haddad, en refusant de prendre part à cette assemblée.

Sur les réseaux sociaux, ce boycott signé Asmidal est interprété tel une prise de position officielle quant à cette tentative de rachat par le groupe Haddad.

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply