Promotion de l’esprit d’entreprise parmi les jeunes : le président de Jil FCE relève un engouement en attente d’encouragement

Promotion de l’esprit d’entreprise parmi les jeunes : le président de Jil FCE relève un engouement en attente d’encouragement

Le réflexe d’entreprenariat parmi des jeunes ne cesse de se développer, donnant lieu à l’émergence de nombre de « success stories », « un mouvement demandant à être suivi et encouragé » insiste le président de Jil FCE.

Reçu, lundi, à l’émission L’Invité de la rédaction de la chaine 3 de la Radio Algérienne, M. Mohamed Skander observe qu’il y a actuellement une tendance à la création d’entreprises, signalant qu’en 2017, il a été noté l’immatriculation de 156.000 entités économiques de dimensions diverses.

Parmi les partenaires qui ont été à l’origine de cette dynamique, celui-ci cite l’ANSEJ, dont le programme, dit-il, a permis de donner un « grand souffle » à l’entreprenariat, en même temps que de promouvoir un esprit d’entreprise par suite du savoir-faire accumulé parmi les prétendants à la création de start-up.

Lors de son intervention, M. Skander annonce le lancement, vers la fin de l’année 2018, de l’incubateur créé à l’initiative du Forum des chefs d’entreprises dont il précise qu’il est basé sur le principe de la co-création basé sur des relations étroites entre des jeunes entrepreneurs et des chefs d’entreprises.

A propos du taux de chômage affectant les diplômés universitaires (17,6% durant 2017) l’intervenant souligne la nécessité d’enseigner dans les universités, les mécanismes conduisant à la création et à la gestion de filières économiques.

 

 

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply