Projet de loi : La santé révisée

Projet  de loi : La santé révisée

Cette fin de mandat s’annonce chargée pour les élues du peuple ! En dépit des projets de loi de la retraite, des binationaux et des finances, un autre projet de loi vient d’atterrir sur les bureaux, celui relative à la santé !  Le nouveau projet de loi relative à la santé, approuvé la semaine dernière par le conseil des ministres, contribuera à moderniser et organiser la gestion du secteur de la santé.

 

Aujourd’hui, de profondes mutations ont touché l’ensemble de l’activité de la vie politique, économique et sociale du pays. Elles marquent, d’une manière particulière, notre secteur de la santé qui doit s’adapter en conséquence e tenir compte parallèlement des exigences de la réglementation internationale en matière de santé et des avancées croissantes liées aux progrès technologiques et au développement de la science dans le domaine de la médecine.

Le projet de loi intervient donc au moment opportun, la loi de 1985 ne répondant plus aux mutations de la société et à ses aspirations dans le domaine de la santé. Le présent projet de loi relative à la santé vient adapter ce secteur, longtemps critiqué par les médias, à ces nouvelles dispositions et le mettre à jour pour répondre au besoin de la population.  Son objectif est donc, de fixer les dispositions et principes fondamentaux.

Il vise à concrétiser les droits et devoirs de la population en matière de santé, d’assurer la prévention, la protection, le maintien, le rétablissement et la promotion de la santé des personnes dans le respect de la dignité, la liberté, l’intégrité et la vie privée. Le projet de loi relative à la santé présenté en soixante-dix pages vise sérieusement à moderniser et à améliorer le secteur de la santé, et pour preuve rien n’a été laissé au hasard.

Le troisième chapitre comprend les droits et obligations des patients ainsi que la protection et prévention en santé, dans ce contexte le projet parle de la lutte contre les maladies transmissibles, la prévention et lutter contre les maladies à propagation internationale, la lutte contre les facteurs à risque et la promotion des modes de vie sains, le texte tient à bannir le tabagisme, toxicomanie… et prône l’alimentation saine ainsi que l’éducation physique et sportive. Un peu plus loin, le PL relative à la santé parle de la protection de la santé au travail et dans les milieux pénitentiaires, tout en évoquant la santé mentale. En effet, le texte s’intéresse de près aux troubles mentaux et psychologiques et régit les droits des malades, leur suivi et leur hospitalisation.

Cependant la santé ne rime pas seulement avec les malades, et cela a bien été pris en compte dans cette révision de la santé. Les établissements hospitaliers seront mis à jour, incluant différentes professions de la santé. Les secteurs publics et privés sont appelés à améliorer la prise en charge et le secteur pharmaceutique à accroître sa fabrication et la perfectionner.

 

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply