Peut-on mesurer les sentiments ?

Peut-on mesurer les sentiments ?
Peut-on mesurer les sentiments ? Un documentaire diffusé sur Arte le samedi 15 octobre 2016 explore la question. © ARTE

Armés de nouvelles technologies toujours plus sophistiquées, les scientifiques tentent de mesurer précisément les émotions et les sentiments de l’être humain. Une aptitude dont les intérêts pourraient être colossaux pour ceux qui la détiendront comme l’illustre le documentaire « Peut-on mesurer les sentiments » diffusé samedi sur Arte.

Armés de nouvelles technologies toujours plus sophistiquées, les scientifiques tentent de mesurer précisément les émotions et les sentiments de l’être humain. Une aptitude dont les intérêts pourraient être colossaux pour ceux qui la détiendront comme l’illustre le documentaire « Peut-on mesurer les sentiments » diffusé samedi sur Arte.

Nos émotions peuvent-elles être décodées ? C’est la question que s’est posée Luise Wagner, réalisatrice d’un documentaire diffusé samedi 15 octobre 2016 sur Arte. Elle s’intéresse notamment aux algorithmes qui envahissent nos vies pour tenter de mesurer nos sentiments. De Los Angeles à Boston en passant par Berlin, des chercheurs passent en revue les incursions technologiques dans le domaine des sentiments.

L’empathie simulée

Des scientifiques américains ont mis au point des avatars réalistes capables d’interagir avec des personnes et d’analyser leurs réactions. Dans le film, on découvre un psychologue et son patient, un vétéran de guerre qui souffre d’un syndrome de stress post-traumatique. Objectif : le faire discuter avec un avatar ultra réaliste. La séance est impressionnante. L’ex-combattant se livre petit à petit, raconte ses traumatismes, confiant même à l’issue de l’expérience : « Cela a été plus facile que prévu, les questions étaient très directes et je me sentais obligé de lui répondre« . « Je lui en ai plus dit en 30 minutes que pendant toutes les autres séances« , ajoute-t-il. Le logiciel enregistre même la posture, les mouvements du visage et les intonations de la voix du patient pour adapter le langage corporel de l’avatar et créer une impression d’empathie. Autre exemple : le laboratoire des médias du MIT présente des lunettes intelligentes capables de décrypter nos émotions en temps réel, accompagnées d’un bracelet muni de capteurs enregistrant la quantité de sueur émise par la peau afin d’évaluer notre degré de nervosité. Encore ailleurs, à Lisbonne, des chercheurs allemands travaillent sur l’empathie du petit robot Nao pour en faire un professeur. Celui-ci doit identifier si les élèves ressentent de l’ennui ou de l’intérêt afin de réagir en conséquence.

Mais tout cela est-il réellement souhaitable ? Le documentaire allemand présente ainsi diverses initiatives scientifiques qui ne manqueront pas de susciter le questionnement et d’imposer un recul bien nécessaire. Quel est donc le pouvoir de nos émotions dans l’univers numérique ? A qui profite l’analyse de nos émotions ? Comme l’explique le journaliste scientifique Ulrich Schnabel, « les progrès dans ce domaine sont impressionnants et même fascinants« . Mais attention : « Une machine ne fait que simuler de l’empathie. Si nous ne savons plus distinguer cela de l’empathie véritable, alors nous risquons de devenir nous-mêmes des machines« .

Informations pratiques :
Documentaire de Luise Wagner (Allemagne, 2016, 52 minutes)
Production : ZDF/DocStation
Première diffusion : Arte, le samedi 15 octobre 2016, à 22h15

 

Stéphane Desmichelle

Source: sciencesetavenir.fr

2 comments
Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

2 Commentaires

  • djouaher
    19 février 2017, 11 h 23 min

    la raison oriente nos sentiments et régule nos émotions,donc si il faut mesurer les sentiment c est que tout nous emmène à irraisonner,car si nos sentiments les plus positif sont faible c est que nos sentiment les plus négatis les empêchent d etre à leurs appogés

    REPLY
  • djouaher
    19 février 2017, 11 h 36 min

    la raison oriente nos sentiments et régule nos emotions négatives,donc si il faut mesurer ces seulement les négatives car elles sont maladivent,car les positives sont naturels et c est les négatives qui reduisent ou empêchent celles positives de s exprimer

    REPLY