Entre le changement climatique, les armes nucléaires, le renforcement des inégalités et l’importance croissante que prend l’intelligence artificielle, des entrepreneurs de la Slicon Valley s’inquiètent et prennent leurs précautions redoutant l’imminence du jugement dernier.Nos confrères du New Yorker affirment notamment que le PDG de Reddit, Steve Huffman, a pris la décision de se faire opérer les yeux au laser. Jusqu’ici rien d’exceptionnel, sauf que Steve Huffman explique sa démarche comme ceci: « Si le monde prend fin, ce sera difficile de trouver des lunettes adaptées à sa vue. Sans elles (les lunettes, ndLR), je suis dans la mer**. »

Le son de cloche est sensiblement le même pour Reid Hoffman, co-fondateur de LinkedIn, qui craint un effondrement temporaire des gouvernements. « J’ai deux motos, des armes et des munitions. Et aussi de la nourriture. J’espère que je vais réussir à survivre en restant chez moi un certain temps. »

De son côté, Antonio García Martínez, ex-directeur produit chez Facebook, affirme que « les gens qui sont particulièrement attentifs aux leviers par lesquels la société fonctionne comprennent que nous patinons sur une couche de glace extrêmement fine. » Tant et si bien que l’homme s’est offert un terrain de plusieurs kilomètres, équipé de panneaux solaires, de générateurs et de milliers de munitions, sur une île du Pacifique.

Tim Chang, un directeur général de Mayfield Fund, n’hésite pas à aller plus loin en évoquant des dîners organisés pour « parler des plans de secours que chacun d’entre nous a prévus. S’il y a une guerre civile ou un tremblement de terre géant par exemple, nous voulons être prêts. »

Un employé de Facebook abonde dans le même sens, tout en nuançant ses propos. « La majorité des gens pense que les événements improbables ne peuvent pas arriver, mais ceux qui travaillent sur la technologie, comme nous, ont une approche du risque plus mathématique. Nous pensons qu’un effondrement de notre civilisation reste éloigné, mais nous ne sous-estimons pas ses effets négatifs. Etant donné l’argent dont disposent les personnes qui se « protègent », dépenser une fraction de leur fortune pour se préparer à un tel événement est… une chose logique à faire. »

R.H.

Source: lalibre.be