Opep-non Opep: Guitouni appelle les producteurs et consommateurs à « capitaliser leurs efforts positifs »

Opep-non Opep: Guitouni appelle les producteurs et consommateurs à « capitaliser leurs efforts positifs »

Le ministre de l’Energie, Mustapha Guitouni, a appelé dimanche à Alger les producteurs de l’Industrie pétrolière et les consommateurs à « capitaliser leurs efforts positifs » et à assurer une transition « souple » afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché pétrolier.

« Il est de l’intérêt des producteurs, de l’industrie pétrolière et des consommateurs de capitaliser leurs efforts positifs et d’assurer une transition souple afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché », a souligné M. Guitouni dans son allocution d’ouverture des travaux de la 10ème réunion  du Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep (JMMC) organisé dimanche à Alger.

Pour un dialogue permanent entre les pays producteurs et consommateurs

Le ministre de l’Energie a souligné qu’il convenait à présent d’envisager les voies et moyens « de pérenniser notre coopération et de maintenir les bases d’un dialogue permanent non seulement entre les pays Opep et non Opep mais également, et surtout, entre les pays producteurs et consommateurs ».

Mustapha Guitouni a aussi considéré qu’il était de « l’intérêt des producteurs, de l’industrie pétrolière et des consommateurs de capitaliser leurs efforts positifs et d’assurer une transition souple afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché ».

Le JMMC donne au marché pétrolier une visibilité et une transparence  

Le Comité ministériel conjoint de suivi de l’accord de réduction de la production pétrolière des pays de l’Opep et non-Opep (JMMC)et son organe technique (JTC) sont l’expression d’une « bonne gouvernance qui donne au marché pétrolier une visibilité nécessaire et plus de transparence notamment sur le niveau mensuel d’offre des 25 pays signataires », a indiqué le ministre de l’Energie.

Le ministre a aussi affirmé que lors des premiers mois de la mise en œuvre de la déclaration de Coopération Opep-non Opep, adoptée par les 25 pays producteurs de pétrole, « des doutes non justifiés pesaient sur leur capacité collective à agir efficacement pour éliminer l’excédent des stocks et restaurer l’équilibre du marché pétrolier ».

« Nous avons tous ensemble fait preuve de leadership, de flexibilité et de bonne gouvernance », a-t-il poursuivi.

Dans ce sens, il a relevé que la Déclaration de coopération Opep-non Opep avait été un succès « remarquable » et « historique ».

Par ailleurs, il avait soutenu qu’il convenait à présent d’envisager les voies et moyens « de pérenniser notre coopération et de maintenir les bases d’un dialogue permanent non seulement entre les pays Opep et non Opep mais également, et surtout, entre les pays producteurs et consommateurs ».

Il a également considéré qu’il était de « l’intérêt des producteurs, de l’industrie pétrolière et des consommateurs de capitaliser leurs efforts positifs et d’assurer une transition souple afin de ne pas déstabiliser le retour en cours à l’équilibre du marché ».

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply