Manipulation : Stephen Kelly panique au sujet de l’affaire Nadjib Mizi, Élite Presse va déposer plainte

Manipulation : Stephen Kelly panique au sujet de l’affaire Nadjib Mizi, Élite Presse va déposer plainte

Suite à notre enquête sur les dessous de l’industrie du développement personnel en Algérie M. MIZI s’est rendu à Londres, comme nous l’annoncions dans l’article d’après des révélations obtenues auprès de Stephen Kelly, l’un des responsables d’NLP LIFE, et qui se rétracte aujourd’hui après avoir découvert qu’il a, en réalité, « vendu la mèche » à un journaliste. 

M. Stephen Kelly a en effet été pris de panique quand il a su que l’entreprise qu’il représente est mêlée à une arnaque, surtout que c’est lui-même qui a révélé à un journaliste des informations qui sont normalement protégées par le secret professionnel. Pour faire simple, il n’avait pas le droit de nous dire que M.Mizi était inscrit au niveau 2 et qu’il n’avait à ce moment-là qu’une simple certification de niveau 1. Cette simple  information qu’il n’avait pas à donner peut lui coûter sa place dans l’entreprise et une plainte de son client. Rappelons qu’afin d’obtenir des informations, je me suis fait passé pour un homme d’affaires algérien qui voulait collaborer avec eux.

M. Stephen Kelly a tenté de joindre la rédaction par téléphone à plusieurs reprises. Nous avons refusé de lui répondre verbalement et nous avons exigé un échange par écrit où on lui demande de confirmer que M.Mizi a bel et bien une certification de coach professionnel et d’hypnothérapeute délivrée par Richard Bandler, chose qu’il a refusé de faire bien évidemment.

En analysant la vidéo très brève, sans aucun détail, où il essaie tant bien que mal de se rattraper pour éviter de ternir la réputation d’NLP LIFE, on constate qu’il met l’accent sur le fait que son entreprise ne donne aucune information sur ses étudiants. Nous nous demandons comment notre journaliste a su que M. MIZI été inscrit au niveau 2 et pourquoi M. Kelly présente son badge pour être pris en photo par le journaliste à la fin de l’entrevue. On note aussi qu’il confirme que M.Mizi est bien étudiant chez NLP LIFE, une entreprise spécialisée dans le développement personnel qu’il qualifie, à tort, de la plus grande au monde. On se demande ce que fait encore une personne diplômée et ayant fini son parcours dans cette école. s’il avait effectivement terminé, il n’aurait rien à faire là.

Revenons aux faits. Dans l’article où nous révélions que M. MIZI avait menti sur ses certifications, nous lui demandions de nous montrer les certifications de coach professionnel et d’hypnothérapeute délivrées par M. Bandler, chose qu’il n’a pas faite et qu’il ne fera jamais, car il n’en n’a pas. M. Stephen Kelly, en professionnel de la communication qu’il est, se garde bien de dire que M. MIZI est détenteur de ces certifications.

Il se contente, en effet, de dire qu’il est compétent, qu’il a des connaissances en PNL, qu’il est coach et hypnotiseur. Nous ne remettons certainement pas en cause les connaissances de M. MIZI. Des connaissances que n’importe qui peut acquérir en lisant des livres ou en regardant des vidéos sur Youtube.

Cette réponse filmée n’est qu’un simple jeu de mots destiné à tromper les personnes les plus crédules et les profanes qui ne connaissent pas grand chose au domaine du développement personnel. Nous savons qu’en Algérie n’importe qui peut affirmer être coach, comme le fait M. Mizi. Ce que nous demandons clairement à M. Mizi et à M. Stephen Kelly, c’est de nous affirmer, par écrit, que le concerné détient :

1- Une certification de coach professionnel délivrée et signée par M. Bandler.
2- Une certification d’hypnothérapeute délivrée et signée par M. Bandler.

Élite Presse offre 1 million de dinars à l’association qui sera choisie par M. MIZI

Le plus intriguant dans cette affaire qui met au jour des dérives qui permettent à des charlatans de tromper un consommateur algérien mal informé, c’est que M. Mizi n’ose pas aller déposer plainte contre notre journal pour diffamation, alors que la loi lui offre ce privilège.

Afin de démontrer sa bonne foi, la direction d’Élite Presse à Montréal va offrir 1 million de dinars (100 millions de centimes) à une association qui sera choisie par M. Mizi s’il nous apporte la preuve qu’il détient ses certifications.

La crédibilité d’Élite presse ayant été remise en cause par des déclarations trompeuses et une manipulation linguistique, la direction du journal offre un délai de 45 jour à M. Mizi et au représentant d’NLP LIFE pour nous fournir une copie des certifications signées par M. Richard Bandler avant la date de la publication du premier article. Si nous n’avons aucune nouvelle à l’expiration de ce délai, Élite Presse déposera plainte auprès des tribunaux compétents (À Alger et à Londres) pour diffamation, déclarations trompeuses, et usurpation de titres pouvant mettre le public algérien en danger.

Une lettre recommandée sera adressée au siège de M. Richard Bandler en Floride et une autre à M. Bernardo Moya (PDG NLP LIFE) pour les informer des dérives qui sont faites en leurs noms.

De Londres, par M. Karim Arhab

1 comment
Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

1 Comment