Lynlee est née deux fois, à 12 semaines d’intervalle

Lynlee est née deux fois, à 12 semaines d’intervalle

Atteinte d’un cancer, la petite a dû être sortie du ventre de sa mère pour se faire opérer. Les médecins l’ont ensuite replacée dans l’utérus. Elle est née à terme.

Lynlee est une miraculée. Après 16 semaines de grossesse, sa maman Margaret Boemer a fait une échographie. Ce que les médecins du Texas Children’s Fetal Center ont vu ne présageait rien de bon pour le foetus. «Un docteur est venu nous dire qu’il y avait quelque chose de grave», a expliqué Margaret à CNN. La petite Lynlee souffrait d’un tératome sacro-coccygien, une tumeur bénigne qui se situe dans le coccyx. Un bébé sur 35 000 en souffre, principalement des filles.

«Certaines de ces tumeurs peuvent être bien tolérées et nous pouvons les retirer après la naissance. Mais Lynlee s’affaiblissait, parce que son sang était aspiré par cette tumeur et le risque était que son cœur s’arrête», a expliqué le Dr. Cass. Il a alors proposé aux Texans une opération risquée: une chirurgie fœtale à 23 semaines et cinq jours de grossesse. Ayant déjà perdu l’un des deux jumeaux attendus, les parents n’ont pas réfléchi trop longtemps: «C’était une décision facile pour nous».

Deuxième opération

La totalité de l’opération a duré cinq heures, mais l’acte chirurgical uniquement vingt minutes. «La plus grande partie du temps est utilisée pour la coupe de l’utérus», a expliqué le chirurgien. «Nous ne voulions pas mettre en danger la santé de la mère. Pour cette raison, le fœtus a dû être presque complètement sorti du corps de Mme Boemer.» Pendant l’acte, une partie du liquide amniotique est sorti et le cœur de la petite, qui pesait 530 grammes, s’est presque arrêté. Après avoir fait le maximum, les médecins ont remis Lynlee dans l’utérus et l’ont recousu.

Margaret a dû rester alitée jusqu’à la 36e semaine. Le 6 juin dernier, Lynlee Hope, 2,4 kg, a vu le jour… pour la deuxième fois. Huit jours après, elle a dû subir une deuxième opération pour retirer les restes de la tumeur. «Lynlee est encore un nourrisson, mais elle va très bien», a expliqué le Dr. Cass. Celui-ci n’en est pas à son coup d’essai. Il avait déjà opéré une enfant in utero par le passé. «Aujourd’hui, elle a 7 ans, chante Tylor Swift et est tout à fait normale.»

 

(L’essentiel)

Source: lessentiel.lu

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply