Loi de transport 01/13: l’UNAT appelle à l’amendement de l’article relatif aux infractions

Loi de transport 01/13: l’UNAT appelle à l’amendement de l’article relatif aux infractions
Photo APS

BOUIRA – L’Union nationale algérienne des transporteurs (UNAT) a appelé dimanche à Bouira à l’amendement de l’article relatif aux infractions de loi n° 13/01 adoptée en août 2001 et régissant l’activité des transports terrestres de personnes et de marchandises, et ce de façon à ‘‘ce qu’elle soit claire et efficace sur le terrain’‘.

‘‘Cette loi (01-13) doit être revue notamment dans son article relatif aux infractions’‘, a insisté Brahim Ould Amri, vice-président de l’UNAT, lors d’une rencontre de sensibilisation des transporteurs de voyageurs sur les accidents de la route organisée par la Sûreté de la wilaya de Bouira.

‘‘Dans cet article, c’est le propriétaire du bus de transport de voyageurs qui est puni et non pas le chauffeur qui a commis l’infraction alors que c’est le conducteur lui-même qui doit être sanctionné et non pas le propriétaire’‘, a estimé M. Ould Amri.

Ce dernier a ajouté avoir même discuté sur cette question avec le ministre du secteur, Boudjemaâ Talai, et ce après l’accident mortel de Bousaâda qui a fait 10 morts, dont le propriétaire du bus a été sévèrement puni.

‘‘Nous avons même demandé au ministre de revoir cet article pour punir l’auteur de l’infraction et non pas le propriétaire du bus’‘, a-t-il dit à l’APS, en marge de cette rencontre.

Selon le même intervenant, la réorganisation du secteur des transports terrestres nécessite une révision totale de cet article et la mise sur pied de commission devant travailler sur le terrain pour trouver des solutions idoines aux problèmes et aux infractions que commettent les conducteurs et les accidents dont ils causent.

Au sujet des accidents de la route, le vice-président de l’UNAT a souligné que plusieurs facteurs sont à l’origine de l’hécatombe que connaissent les routes du pays chaque année, dont notamment la mauvaise qualité des véhicules utilisés, l’état des routes ainsi que les infractions commises par les conducteurs.

‘‘Lutter contre ces danger est une responsabilité de tous’‘, a-t-il dit au cours de cette rencontre qu’abrite la maison de la culture Ali Zaâmoum de Bouira avec la participation des dizaines de transporteurs de la wilaya de Bouira.

A ce propos, le commissaire de police, Kaci Abderrezzak Hannache, a expliqué dans son intervention, que 80 % des accidents corporels en milieu urbain et suburbain sont dus aux infractions commises par les chauffeurs notamment ceux âgés entre 25 et 30 ans.

‘‘Plusieurs autres facteurs sont à l’origine des drames des routes à Bouira, notamment le facteur humain, l’excès de vitesse, la fatigue, le manque de compétence, ainsi que l’état du véhicule et l’état des routes’‘, a-t-il expliqué lors de cette rencontre.

Selon les statistiques données par le même intervenant, le nombre d’accident enregistré en 2016 dans la wilaya de Bouira est en petite baisse par rapport à 2015.

‘‘En 2015, nous avons enregistré 227 accidents corporels ayant fait 275 blessés et 10 morts, alors qu’en, 2016 le chiffre est de 227 accidents qui ont fait 274 blessés et 10 morts’‘, a précisé le commissaire de police Hannache, qualifiant d’‘‘insuffisant’‘ le travail de sensibilisation qui a été fait auparavant.

Au cours de la même rencontre l’intervenant a évoqué le problème des véhicules poids-lourds (camions) que connaît la ville de Bouira. ‘‘C’est un véritable casse-tête, un camion poids-lourd en ville est un danger’‘, a-t-il averti, tout en rappelant l’accident qui a eu lieu en 2015 lorsqu’un semi-remorque a fauché une fille de 12 ans au niveau du quartier dit ‘‘Château’‘ dans la ville de Bouira.

Le commissaire Hannache a appelé tous les conducteurs de camions, ainsi que les transporteurs de voyageurs à respecter la loi et les endroits de stationnement pour £uvrer tous à la lutte contre l’anarchie et les accidents de la route à Bouira.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply