Libye : Khalifa Haftar menace de déclencher une guerre contre l’Algérie (vidéo)

Libye : Khalifa Haftar menace de déclencher une guerre contre l’Algérie (vidéo)

Le maréchal libyen Khalifa Haftar a menacé l’Algérie de déclencher une guerre contre elle, l’accusant d’avoir « exploité la situation sécuritaire » dans son pays et d’y avoir envoyé des soldats.

2 comments

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

2 Commentaires

  • Crazy dz
    9 septembre 2018, 23 h 04 min

    Ramène toi ont t’attends l’algérie n’a peur de personnes ni de l’afrique ni de l’occident ni de l’asie……

    REPLY
  • Nasser
    10 septembre 2018, 22 h 45 min

    On CONSTATE, comme par hasard, une opportunité des islamistes (libyens et algériens avec Al Jazeera des Frère musulmans) pour taper sur un Hafter anti-islamiste et sur l’Egypte qui le soutient………..Passons sur ces manipulations et cet opportuniste!
    _____
    1/ L’Algérie officielle n’a pas à répondre à un non officiel

    2/ Hafter est connu en Algérie et dans le monde comme un véritable traître à son pays en aidant les occidentaux en particulier la France et les USA à détruire son pays.

    3/ Makri, du parti MSP, est un islamiste des Frères musulmans! Donc son avis virulent est plus une occasion pour fustiger l’Egypte la bête noire des FM qu’un souci de défendre l’Algérie son pays. Cet hypocrite agit toujours ainsi! On l’a vu aussi se "prosterner" avec Djaballah (du même bord politico-islamiste) devant Erdogan pour espérer de lui une aide…au moment où le courant islamo-merdique est en débandade en Algérie et dans le monde arabe.

    4/ Hafter est un traître à son ami Kadhafi et à son pays qu’il a fait détruire en s’alliant aux diables américain et Français. Il est l’agent des USA! Les libyens ne doivent jamais lui faire confiance. Il est là pour arrimer son pays aux USA et au sionisme. Bernad henri-Levy est passé par là!

    VOICI ce que dit de lui WIKIPEDIA (extrait)

    "…Ces derniers sont battus le 13 avril 1987 au cours de la bataille de Ouadi Doum, et Khalifa Haftar est fait prisonnier à N’Djamena. Il demande finalement à rencontrer Hissane Habré et lui déclare qu’il est désormais opposé à Khadafi, ce qui lui permet d’être libéré avec la majorité des autres prisonniers. Soutenu par les États-Unis, il est dans les années 1980 le chef de la « Force Haftar » basée au Tchad. Constituée des quelque 2 000 Libyens capturés avec leur chef, ce groupe équipé par Washington était destiné à envahir la Libye pour renverser Kadhafi…"

    REPLY