Les habitants de Juba fuient les violents combats

Les habitants de Juba fuient les violents combats
PHOTO ARCHIVES AFP

Juba | Des milliers d’habitants de la capitale sud-soudanaise Juba fuyaient dimanche les combats intenses opposant les forces régulières et les ex-rebelles, les deux camps s’accusant mutuellement d’être responsables de ces nouvelles violences.

 

Ces affrontements, qui ont fait au moins 270 morts depuis deux jours selon des médias locaux, mettent en péril un fragile accord de paix signé l’année dernière dans le plus jeune État du monde, qui fêtait samedi ses cinq ans d’indépendance. Le Soudan du Sud est déchiré depuis décembre 2013 par un conflit féroce qui a fait plusieurs dizaines de milliers de morts et près de trois millions de déplacés.

 

Le Kenya et le Soudan ont appelé à mettre fin aux combats et les ministres des Affaires étrangères de l’organisation régionale des pays d’Afrique de l’Est doivent se réunir en urgence lundi à Nairobi.

 

Consultations à L’ONU

À New York, les 15 pays membres du Conseil de sécurité de l’ONU ont entamé dimanche soir des consultations à huis clos. Le secrétaire général Ban Ki-moon a exhorté les dirigeants sud-soudanais à faire cesser ces combats «inacceptables».

Dimanche, l’ONU a fait état de tirs de mortiers, de lance-grenades et d’«armes d’assaut lourdes» à Juba. La présence d’hélicoptères de combat et de chars a également été signalée. Des milliers d’habitants de la capitale se terraient chez eux ou fuyaient leurs maisons, selon des témoins.

 

«De violents combats sont en cours entre forces gouvernementales et de l’opposition, aux environs notamment de l’aéroport, des sites de la Minuss (la mission de l’ONU), (dans le quartier de) Jebel et dans différentes zones de Juba», a indiqué l’ambassade des États-Unis sur sa page Facebook, invitant les Américains à rester chez eux.

 

AFP

JDM

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply