Les drames routiers en Algérie, une fatalité !

Les drames routiers en Algérie, une fatalité !
33 morts dans un accident, samedi 04 juin 2016, à Laghouat

Ce samedi 4 juin 2016, l’Algérie se réveille sur un nouveau drame ; un accident de la route, du côté de la wilaya de Laghouat, a fait une trentaine de mort et une vingtaine de blessés, suite à une collision entre un camion et un bus de transport de voyageurs.

Avec un nombre d’accidents qui ne cesse d’augmenter, la sonnette d’alarme est tirée longtemps, sans pour autant que les mesures nécessaires soient prises. On enregistre, chaque jour que Dieu fait, un nombre incalculable d’accidents, avec des dégâts matériels et humains à la pelle. Des accidents qui deviennent récurrents et inquiètent au plus haut point, démontrant que le spectre de la mort sur la route reste omniprésent et que les nouvelles constructions de routes combinées à un code de la route parmi les plus sévères au monde n’ont rien réglé.

Force est de constater, donc, que l’Algérie peine, sérieusement, à venir à bout de ce problème mortel, même si tout le monde s’accorde à dire que la responsabilité des conducteurs est au centre du drame. Mais à cela, il ne faudra pas omettre points, comme le comportement des piétons et l’état des routes vétustes et très mal aménagées. Pour s’en sortir, aucune proposition sérieuse n’est avancée, et on se contente de renforcer l’arsenal juridique contre les fraudeurs sans disposer de moyens réels pour faire appliquer les lois.

La folie des « chauffards » est bien visible et se copie à tous les recoins du pays. Ni le travail de sensibilisation, ni la répression, ni l’aménagement des routes (qui comprend encore beaucoup de retard), ni rien d’autre n’a pu changer ce comportement meurtrier des conducteurs-chauffards.

Au train où vont les choses, cette année risque d’être comme les précédentes, avec un chiffre effarant qui étonnera au niveau mondial. Il nous resterait, peut être, à introduire un travail à long terme que l’école algérienne portera au niveau de ses programmes, avec un travail d’éducation et de sensibilisation dès le jeune âge pour ainsi préparer des générations plus responsables avec des individus plus soucieux de leurs vies et de celles des autres.

admin
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply