Les démocrates ont rejeté un amendement pour s’opposer au PTP

Les démocrates ont rejeté un amendement pour s’opposer au PTP
Le président Barack Obama a souvent fait la promotion de l'entente commerciale malgré l'opposition de plusieurs démocrates. PHOTO ARCHIVES AP

Les démocrates ont rejeté une proposition d’amendement à leur plateforme qui s’opposait au Partenariat transpacifique (PTP), une position qui aurait été contradictoire avec celle du président Barack Obama.

Les membres du comité de rédaction de la Convention nationale du Parti démocrate ont défait une proposition mise de l’avant par le représentant Keith Ellison visant à s’opposer à l’important accord commercial. Les candidats à l’investiture Hillary Clinton et Bernie Sanders se sont tous deux prononcés contre le PTP.

Le comité, qui rédige la plateforme du parti en vue de la convention du mois prochain à Philadelphie, a plutôt appuyé une motion affirmant qu’il y a une «diversité de points de vue au parti» sur le PTP.

Le président Barack Obama a souvent fait la promotion de l’entente commerciale malgré l’opposition de plusieurs démocrates.

Les membres du comité ont fait valoir qu’il serait injuste de contredire le président des États-Unis.

Les sympathisants de Mme Clinton et M. Sanders ont épluché le brouillon de la plateforme de plus de 15 000 mots au premier jour d’une rencontre de deux jours dans un hôtel de St.Louis, au Missouri. Le document est le résultat de plusieurs heures de négociations entre les deux campagnes et le Comité national démocrate.

Sur certains sujets, le clan Clinton a lâché du lest au profit du clan Sanders. Le comité a ainsi approuvé une motion demandant l’abolition de la peine de mort, décrivant cette peine comme une «sanction cruelle et inhabituelle qui n’a pas sa place (aux États-Unis)».

Mme Clinton avait déclaré lors d’un débat plus tôt cette année que la peine capitale devrait être utilisée seulement dans certains cas impliquant des «crimes haineux», alors que M. Sanders s’était carrément opposé à l’utiliser.

Parmi les autres propositions lancées par Bernie Sanders qui ont été entérinées, on retrouve celle de l’élargissement des prestations de sécurité sociale, ainsi que celle de l’adoption d’un salaire minimum à au moins 15 $ de l’heure – il est en ce moment à 7,25 $.

M. Sanders a souvent fait la promotion d’une hausse du salaire minimum à 15 $, tandis que Mme Clinton s’était montrée plus prudente, appelant les États et les villes à l’augmenter le plus possible.

Le document fera l’objet d’une révision et de débats avant la convention du mois de juillet. Il comprend douze thèmes, dont l’économie, les changements climatiques, l’éducation et les soins de santé.

Hillary Clinton a recueilli le nombre nécessaire de délégués pour remporter l’investiture démocrate, mais Bernie Sanders a affirmé qu’il souhaitait influencer la plateforme, qui est une sorte de déclaration de valeurs du parti sur plusieurs enjeux.

La plateforme n’est pas contraignante, mais elle sert à de référence au parti.

 

 

 

Associated Press

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply