Les besoins de consommation nationale de lait sont estimés à 4,5 milliards de litres

Les besoins de consommation nationale de lait sont estimés à 4,5 milliards de litres
Photo APS

MOSTAGANEM – Les besoins de consommation nationale de lait sont estimés à 4,5 milliards de litres, a-t-on appris jeudi à Mostaganem du président de la chambre nationale d’agriculture, Doubi Bounoua.

Présidant une journée d’étude technique régionale sur la relance de la filière lait, M. Bounoua a souligné qu’en dépit de la hausse de la quantité de production nationale du lait ces dernières années, les besoins actuels sont de 4,5 milliards de litres.

Pour satisfaire ces besoins, toutes les entraves doivent être relevées dans cette filière et un dispositif doit être mis en place partant de la production jusqu’à la commercialisation, passant par la collecte, a-t-il  suggéré.

Le président de la chambre nationale d’agriculture a fait savoir que la production nationale du lait est passée de 1.583.590.000 en 2009 à 3.753.766.000 litres en 2015, soit une augmentation moyenne annuelle de 23 pour cent, ajoutant que le nombre de vaches laitières est passé de 1.007.230 têtes en 2001 à 1.107.000 en 2015.

S’agissant de la collecte du lait au niveau national, M. Doubi Bounoua a souligné qu’elle a atteint 944.909.000 litres en 2015 contre 158.350.000 l en 2009, soit un taux de croissance annuel moyen de près de 23 pc.

Des représentants de la direction des services agricoles (DSA) de  Mostaganem ont signalé que la production du lait a augmenté dans la wilaya de plus de 77 millions de litres lors de la campagne 2009-2010 à environ 97 millions lors de la campagne 2015-2016, ajoutant que la collecte du lait est passée de plus de 4 millions de litres à plus de 10 millions durant la même époque.

La wilaya de Mostaganem dispose actuellement de 30.000 têtes bovines dont 20.000 têtes de vaches laitières .

Par ailleurs, les participants à cette rencontre ont recommandé d’intensifier de la culture fourragère, d’élargir le soutien à l’alimentation du bétail, de faciliter l’accès au crédit Rfig, de moderniser le domaine pour augmenter la production et le rendement, de former les éleveurs, les collecteurs et les transformateurs et de les structurer dans des associations et corporations.

Cette journée d’étude, initiée par la chambre d’agriculture de la wilaya de Mostaganem, a regroupé des éleveurs de bovins, des collecteurs de lait et des vétérinaires des wilayas de Mostaganem, d’Oran, de Sidi Bel-Abbès, de Relizane, de Mascara et d’Ain Témouchent.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply