Législatives: fin du délai pour le dépôt des dossiers de candidature le 5 mars à minuit

Législatives: fin du délai pour le dépôt des dossiers de candidature le 5 mars à minuit
Photo APS

ALGER – Le délai d’un mois pour le dépôt des dossiers de candidature aux élections législatives s’achève dimanche 5 mars à minuit, une étape qui a vu les partis politiques s’activer pour présenter le maximum de listes et prendre ainsi date pour un moment fort de la vie politique et institutionnelle.

La quasi majorité des partis politiques agréés participent au scrutin du 4 mai prochain pour l’élection des 462 membres de l’Assemblée populaire nationale (APN) et ont appelé les électeurs à voter massivement pour consacrer l’exercice démocratique et consolider la stabilité du pays.

Ils ont estimé que les appels de certains à l’abstention ne servent ni les intérêts de l’Algérie, ni des partis.

Le parti du Front de libération nationale (FLN) et le Rassemblement national démocratique (RND), majoritaires dans l’Assemblée sortante avec respectivement 207 et 65 députés, ont présenté des listes de candidats dans les 48 wilayas et dans les 4 circonscriptions de la communauté nationale à l’étranger.

La prochaine échéance électorale verra la constitution d’alliances dans le courant dit « islamiste », telle que celle formée par le Mouvement de la société pour la paix (MSP, 49 députés) et le Front du changement (FC), ou celle dénommée « Union » entre Ennahda, El-Adala et El-Bina.

La participation du Front des Forces socialistes (FFS, 27 députés), plus vieux parti d’opposition, s’inscrit dans le prolongement de son action pour un « consensus national » et un « attachement » aux principes fondamentaux et aux objectifs tracés par son leader historique Hocine Aït Ahmed.

La secrétaire générale du Parti des travailleurs (PT, 24 sièges), Louisa Hanoune, a estimé que les élections législatives seront différentes des précédentes échéances et marqueront une « étape charnière » au regard de la situation interne et régionale.

Le Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) prendra part, lui aussi, au rendez-vous électoral du 4 mai, pour se donner « plus de visibilité » et « agir mieux » sur la scène politique.

Deux partis ont annoncé, pour leur part, leur non-participation aux élections: Talaie El Houriat, d’Ali Benflis, qui a tenu son congrès constitutif en 2015, et Jil Jadid.

 

Réunion de la Commission nationale chargée de la préparation et de l’organisation des législatives

 

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, réunira dimanche la Commission nationale chargée de la préparation et de l’organisation des élections législatives pour « faire un point d’étape concernant la préparation matérielle et sécuritaire du prochain scrutin ».

Le processus électoral a été enclenché le 2 février dernier par la signature par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, du décret présidentiel portant convocation du corps électoral.

La convocation du corps électoral est intervenue après le révision annuelle des listes effectuée du 1er au 30 octobre dernier et une révision exceptionnelle durant la période du 8 au 22 février.

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales, Nouredine Bedoui, a indiqué que cette révision avait permis d’assainir le fichier électoral, grâce aux nouvelles technologies et au registre national de l’état civil qui évitent la double inscription des électeurs.

M. Bedoui a affirmé que tout est « fin prêt » pour la réussite des élections législatives, précisant que « tous les moyens matériels sont mis en place et les moyens humains identifiés en attendant leur réquisition ».Watch Full Movie Online Streaming Online and Download

Il a ajouté qu’un « travail de fond » a été fait en termes de réorganisation de ces centres et bureaux de vote afin de « réduire la pression sur certaines de ces structures » et « suivre la dynamique de déplacement des populations, notamment dans les grandes villes telles qu’Alger et Oran ».

Le ministre a indiqué, en outre, que son département travaille « en étroite collaboration » avec la Haute instance indépendante de surveillance des élections (HIISE).

Cette instance a été créée en vertu de la Constitution révisée adoptée en février 2016, qui lui confère la mission, en toute indépendance, de consolider la crédibilité des élections et de veiller à leur transparence et probité, depuis la convocation du corps électoral jusqu’à la proclamation des résultats provisoires du scrutin.

Elle est composée de 410 membres, 205 magistrats proposés par le Conseil supérieur de la magistrature, et 205 compétences indépendantes choisies parmi la société civile.

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) mettra, de son côté, une cellule pour veiller à l’impartialité de la couverture par les chaînes de télévision publiques et privées de la campagne des législatives devant débuter, conformément à la loi organique portant régime électoral, 25 jours avant la date du scrutin.

 

APS

S.K
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply