Le Wali d’Alger ordonne la fermeture des herboristeries

Le Wali d’Alger ordonne la fermeture des herboristeries

Ils sont jeunes, n’ont pas fait d’études en médecine, en pharmacie ou encore en biologie mais ils ont tout compris à la science, aux pathologies  et à la guérison … au point de prescrire des traitements à différentes maladies,  même celles considérés comme incurables.

Les herboristeries mettent continuellement la vie  des citoyens en danger, raison pour laquelle le Wali a décidé d’agir …

Plusieurs centaines d’herboristeries et de magasins de vente de plantes médicinales, de graines, d’huiles, de racines, de préparation et autres produits naturels ouvrent ces derniers temps  dans les grandes villes.

Ces magasins n’ont absolument rien à voir avec les vieilles herboristeries qui ont  toujours existé. Non, ils sont plus grands, plus modernes, plus propres,  bien rangés et proposent plus que des recettes de grands-mères.

En effet, ces commerçants proposent des traitements, des cures et des remèdes qui font rêver plus d’un. Cela commence avec de simples produits  de beauté, comme des huiles nourrissantes pour les cheveux secs, ternes en passant par des problèmes de peau, d’estomac, de diabète et en allant jusqu’à  proposer des préparations pour guérir les cancers et tumeurs.

Les spécialistes de la santé  mettent en garde les patients contre cette forme de médication. D’un côté parce que les effets des plantes et autres traitements naturels seront toujours moins puissants que les médicaments vendus en pharmacie, pour la simple raison que les médicaments possèdent  des molécules conçues pour agir spécialement et uniquement sur un problème.

Les autres traitements naturels quant à  eux ne sont pas spécifiques à une maladie, leur effet est global et imprécis. Puis parce que ces traitements ont des effets secondaires puissants et non pris en considérations par les herboristes. Et c’est la  raison pour laquelle le Wali d’Alger, Mr Abdelkader Zoukh a ordonné dernièrement la fermeture de ces magasins  et l’interdiction de toute autre activité dans ce genre qui ne cesse de mettre la santé des citoyens en danger.

Le ministère du Commerce affirme avoir déjà signalé ce problème mais qu’avec un vide juridique rien ne peut s’arranger. Il  faudrait en effet la mise en place d’un texte de loi régissant  ce commerce tant permis qu’illégal. Justement, ce vide juridique est pleinement exploité par  plus 281 opérateurs (ayant des chaines de magasins) recensés par leurs registres de commerce.

Les autorités ont déjà arrêté quelque herboriste et fermé les commerces . Les produits mis en vente, les préparations  et les traitements proposés par les herboristeries doivent, eux aussi, être soumis à des contrôles.

Les composants, la qualité des produits et  l’étiquetage sont à revoir de plus près sans oublier les conditions de stockage, de vente et de prescription.

Il est vrai que ces produits conseillés par les herboristes sont plus simples à prendre, moins chers, sans consultation, sans analyses sanguins ou urinaires … Ils sont également plus faciles à s’en procurer mais le mot « naturel » ne doit en aucun cas rimer avec  « sans danger ».

Il est, donc, obligatoire de prendre l’avis d’un médecin avant toutes consommations. Aussi,  il est important de ne pas mélanger traitement chimique et traitement naturel et de bien se renseigner – auprès de votre médecin- sur les effets non désirables de chaque produit naturel.

3 comments
Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply

3 Commentaires

  • vive plante
    17 janvier 2017, 23 h 05 min

    premièrement c est la phytotherapie et phytotherpeute et ce n est pas medecin pharmacien ou bilogiste, que nos medecins et pharmacien connaissent bien les medicaments et les medicamnets retires du marche europien qui se vendent tjrs chez nos pharmacien et inscrit par nos medecins c est deja bcp ma belle, puis les plantes provoquent des effets secondaires graves, vous etes qui pour venir dire ca , et les medicaments des generaux provoquent quoi a ton avis , le wali n est pas venu hier il etait ou bien avant, ils ont bien remarques que leurs (medicaments algeriens) = jebs de mzabi qui n ont aucun effets , rien que des effets secondaire des le 1er comp , et les gens ont eux marre de ces conneries de saidal , alors la solution facile c de fermer les magasins qui ont etaient autorises par l etat avec un regsitre de commerce , je te conseil daller raconter vos conneries ailleurs ca se voit bien que tu es payer pour rediger

    REPLY
  • Gigi
    17 mai 2017, 3 h 39 min

    Il faut controlé les usine et les exportation car chez eux on trouve des choses bien et indispensable

    REPLY
  • haled
    8 octobre 2017, 18 h 54 min

    n’importe quoi les effets secondaire grave lol ,, les grain de papaye sont tres bon contre les poison et bacteries , papaye aide bien a degeré ,la pomme est bonne aussi ,,les medicament c’est dangereux avec des effets secondaire grave ,

    REPLY