Le poulet bicyclette, une marque déposée burkinabaise

Le poulet bicyclette, une marque déposée burkinabaise

Impossible de séjourner à Ouagadougou sans goûter au « fameux » poulet bicyclette. Une spécialité qui a fini par faire la renommée du pays des hommes intègres, le Burkina-Faso.

Le poulet est un menu privilégié dans plusieurs pays africains. Au Burkina-Faso, il est même devenu une des principales curiosités pour les touristes. Dans ce pays, notamment à la capitale Ouagadougou, impossible de sillonner les rues sans se faire taquiner les narines par l’odeur alléchante du célèbre poulet bicyclette.

« Au Burkina-Faso, le poulet bicyclette est devenu au même titre que la culture, un véritable attrait touristique. Une fois à Ouaga (Ouagadougou), les voyageurs veulent tous goûter à cette spécialité. Certains africains n’hésitent pas d’en commander lorsqu’ils ont un voyageur en provenance de Ouagadougou », explique Ismael Cabral Kambell, chargé de relations publiques à Jumia Travel, un acteur du tourisme en Afrique.

Ouagadougou pullule de vendeurs de poulets bicyclettes, chaque quartier de la ville a pratiquement sa rue destinée à la vente du précieux sésame.

Jusqu’ici vous vous demandez certainement la spécificité du poulet burkinabé, et pourquoi porte-t-il le nom de bicyclette ?

Le poulet bicyclette, vous dira-t-on, est une véritable institution au Burkina-Faso. C’est un poulet local, de petit gabarit, sa chair est brune et très ferme, mais pour y avoir goûté, ils seront nombreux à vous dire combien il est savoureux. Vous en trouverez, à toutes les heures, mais surtout la nuit tombée où certains endroits deviennent de vrais lieux de rendez-vous et de dégustation.

Les vendeurs les proposent sous toutes les formes : grillés, sautés, à l’ail, avec un secret de cuisson que seuls les burkinabés détiennent. Pour en savoir plus, il vous faudra faire le voyage pour Ouaga… Le prix du poulet bicyclette varie en fonction du lieu et de la forme choisie mais reste très accessible à toutes les bourses.

Les origines de cette appellation sont diverses, certains vous diront qu’à force de « pédaler » dans les enclos et de courir d’une façon particulière,  propulsé sur ses longues pattes comme par des tours de roue, le poulet s’est musclé d’où le nom de poulet bicyclette, mais l’explication la plus courante, fait référence aux vendeurs de poulets qui se déplacent à vélo, du village vers le marché. D’ailleurs-il n’est pas rare de croiser à Ouagadougou un de ces commerçants transportant une vingtaine de poulet à bord d’une bicyclette, un spectacle très impressionnant.

Le Burkina produirait près de 34 millions de poulets par an, une bonne partie de cette production avicole est également destinée à l’exportation. Mais attention, vous aurez bon acheté un poulet burkinabé exporté, la magie de sa cuisson restera un secret local.

Jaly Badiane

Mohamed Benhemla
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply