Le Portugal et l’Islande passent en huitièmes de finale

Le Portugal et l’Islande passent en huitièmes de finale
L'Islande a accédé aux huitièmes de finale de l'Euro 2016 grâce à une victoire in extremis de 2-1 contre l'Autriche. PHOTO TOBIAS SCHWARZ, ARCHIVES AFPPHOTO JEAN-PHILIPPE KSIAZEK, AFP

Cristiano Ronaldo, qui n’avait pas marqué jusque-là à l’Euro, a permis au Portugal de se qualifier pour les huitièmes de finale, auxquels participera également la petite Islande au terme de deux matchs complètements fous mercredi.

Dans la première rencontre du groupe F, le Portugal et la Hongrie, déjà qualifiée, ont fait match nul 3-3 à Lyon. Ronaldo a inscrit un doublé, dont une talonnade somptueuse. En huitièmes de finale, il trouvera sur sa route la Croatie, samedi à Lens.

Dans l’autre match du groupe, l’Islande a battu in extremis l’Autriche 2-1, ce qui la qualifie en huitièmes de finale pour sa première participation à un tournoi majeur et lui offrira le redoutable honneur d’affronter l’Angleterre, lundi à Nice.

Autre conséquence de ces résultats, qu’on doit au système complexe mis en place pour déterminer les participants aux huitièmes: l’Allemagne connaît l’identité de son adversaire au prochain tour, la Slovaquie, qu’elle affrontera dimanche à Lille.

Les deux dernières rencontres du premier tour auront lieu mercredi à 15h (heure du Québec): Italie-République d’Irlande et Suède-Belgique.

Avant ces matchs, il reste deux places à prendre dans ce premier Euro à 24. Ils sont déjà 14 à avoir mis les crampons au tour suivant: la France, la Suisse, le pays de Galles, l’Angleterre, la Slovaquie, l’Allemagne, la Pologne, l’Irlande du Nord, l’Espagne, la Croatie, l’Italie, la Hongrie, le Portugal et l’Islande.

Le choc des huitièmes de finale sera Italie-Espagne lundi au Stade de France, remake de la finale de 2012 remportée 4-0 par l’Espagne. Également au programme, un inattendu Suisse-Pologne samedi à Saint-Étienne.

Record

En plus d’offrir la qualification au Portugal, Cristiano Ronaldo est devenu le premier joueur de l’histoire à marquer dans quatre Euros différents (8 buts au total). Il se rapproche du record de Michel Platini: neuf buts en phase finale de l’Euro, ce que le Français avait toutefois réalisé en une seule édition, l’Euro 84 remporté à domicile.

Le premier but de la mégastar du Real Madrid est somptueux: une talonnade à la Madjer qui a permis à son équipe de revenir à 2-2 (50e). La Hongrie, qui était déjà qualifiée mais a eu le mérite de ne pas fermer le jeu, a repris l’avantage dans la foulée avant que Ronaldo n’inscrive le but du 3-3 à la 62e.

Sa réaction d’orgueil et la rage qu’il a manifestée sur le troisième but hongrois montrent combien l’enjeu est important pour lui: le triple Ballon d’Or collectionne les trophées individuels mais n’a jamais conduit sa Selecçao à un titre continental ou mondial.

Preuve de cette nervosité, il a jeté le micro d’un journaliste dans un cours d’eau quelques heures avant le match. Ce journaliste travaille pour un groupe auquel Ronaldo refuse de parler depuis plusieurs années, en raison de la publication d’informations concernant sa vie privée et son fils.

 

 

PHILIPPE GRELARD, PAUL RICARD
Agence France-Presse
Paris
Lapresse.ca

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply