Le chômage des jeunes repart à la hausse dans le monde

Le chômage des jeunes repart à la hausse dans le monde
Quelque 156 millions de jeunes dans les pays émergents et en développement vivent dans une situation d'extrême pauvreté. PHOTO AFP

Le nombre de jeunes chômeurs dans le monde devrait repartir à la hausse cette année, pour atteindre 71 millions, avant de se stabiliser en 2017, selon les prévisions de l’Organisation internationale du travail (OIT) publiées mercredi.

L’OIT estime que le taux mondial du chômage des jeunes âgés de 15 à 24 ans devrait atteindre 13,1% en 2016 (contre 12,9% en 2015), soit un demi-million de personnes de plus, et avoisiner ainsi le niveau record de 2013 (13,2%).

Cette progression intervient après trois années de baisse et «s’explique par une récession plus profonde qu’attendue dans quelques grands pays émergents exportateurs de matières premières et par la stagnation de la croissance dans certains pays développés», a déclaré Steven Tobin, économiste à l’OIT et principal auteur du rapport.

Par région, c’est dans les pays arabes et dans l’Afrique du Nord que les taux sont les plus élevés, autour de 30%.

La détérioration de la situation est particulièrement marquée dans les pays émergents où le taux de chômage des jeunes devrait passer de 13,3% en 2015 à 13,6% en 2016, affectant 53,5 millions de personnes.

C’est dans les pays développés que le taux de chômage des jeunes devrait être le plus élevé en 2016 – 14,5% ou 9,8 millions de personnes. La situation ne devrait que très légèrement s’améliorer en 2017, avec un taux à 14,3%.

Le taux de chômage dans les pays en développement devrait demeurer relativement stable (autour de 9,5% en 2016), en grande partie en raison de l’augmentation de la population active. En chiffres absolus, il devrait s’accroître pour atteindre 7,7 millions.

Ces chiffres ne reflètent pas toutefois «la gravité de la situation du marché de l’emploi des jeunes» dans les pays émergents et en développement car, parmi les jeunes qui travaillent, un grand nombre ne gagnent pas suffisamment pour se sortir de la pauvreté, prévient l’OIT.

D’après l’agence onusienne, quelque 156 millions de jeunes dans les pays émergents et en développement vivent dans une situation d’extrême pauvreté (avec moins de 1,90 dollar par personne par jour) ou de pauvreté modérée (entre 1,90 et 3,10 dollars) alors même qu’ils ont un emploi.

Compte-tenu du niveau élevé de travailleurs pauvres et de l’augmentation du taux de chômage des jeunes, «il sera très difficile d’atteindre l’objectif que nous nous sommes fixés d’éradiquer la pauvreté d’ici 2030», a expliqué aux journalistes M. Tobin.

En 2015, les Nations unies ont adopté 17 objectifs de développement durable. Parmi eux figurent l’éradication de l’extrême pauvreté d’ici 2030.

 

AFP – Genève

lapresse.ca

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply