Le 25 mars , Alger éteint ses lumière pour lutter contre le réchauffement climatique

Le 25 mars prochain entre 20:30 et 21:30, les principaux bâtiments publics et monuments de  la capitale et des autres wilayas du pays seront plongés dans le noir pour sensibiliser les  institutions, les administrations et le large public à l’importance de l’économie d’énergie et de la  lutte contre le réchauffement climatique

L’Algérie s’apprête à participer à la plus grande manifestation  environnementale au monde « Une heure pour la Planète » prévue le 25 mars à travers l’extinction des  lumières de nombreux bâtiments officiels et autres sites pendant une heure. Il va donc s’agir de  la Grande poste  d’Alger, le Bastion 23, le Mémorial du martyr (Maqam Echahid), le Palais de la culture  Moufdi-Zakaria, l’hôtel El Aurassi et la façade maritime d’Alger.

L’événement sera supervisé par le ministère des Ressources en eau et de l’Environnement avec  la participation de l’Entreprise nationale de distribution de l’électricité et du gaz (Sonelgaz), la  wilaya d’Alger, les circonscriptions administratives, les APC, le Centre de développement des  énergies renouvelables (CDER), l’Agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) et la  société civile, représentée par le club vert pour la protection de l’environnement et l’association  « Sidra ».

Pour rappel, cette manifestation « Une heure pour la planète » qui en est à son 12e anniversaire, a été lancée en  2007 à Sydney (Australie). C’est un événement environnemental mondial auquel la population du monde  entier y adhère en éteignant les lumières pour une durée d’une heure.

 

 

Yasmine Amziane
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply