L’Académie militaire de Cherchell baptisée au nom du défunt Président Houari Boumediene

L’Académie militaire de Cherchell baptisée au nom du défunt Président Houari Boumediene
Photo APS

ALGER – Le Général de Corps d’Armée Ahmed Gaïd Salah,  Vice-Ministre de la Défense nationale, Chef d’Etat-Major de l’Armée nationale populaire a procédé, mercredi à la baptisation de l’Académie militaire de Cherchell au nom du défunt président Houari Boumediene, a indiqué un communiqué du ministère de la Défense nationale.

La baptisation de cette « grande citadelle de formation » est intervenue au début d’une visite de travail qu’il a effectuée à cette à prestigieuse structure la veille de la cérémonie annuelle de sortie de promotions, a précisé le MDN.

M. Ahmed Gaïd Salah, accompagné du Général-major Achène Tafer, Commandant des Forces Terrestres, du Général-major Habib Chentouf, Commandant de la 1ère Région Militaire et du Général-major Ali Sidane, Commandant de l’Académie Militaire de Cherchell, a entamé sa visite par la baptisation de cette grande citadelle de formation au nom du défunt Président Houari Boumediene, est-il indiqué.

Cette grande personnalité nationale qui a consacré sa vie au service de sa Patrie, en tant que Moudjahid Chef de l’Etat-major Général de l’ALN durant la Révolution, en tant que Ministre de la Défense Nationale à l’aube de l’indépendance, ou en tant que Chef de l’Etat jusqu’à ce qu’il rejoigne son créateur.

« De ce fait, le défunt Président mérite d’être le meilleur modèle pour les élèves de cette Académie et l’exemple à suivre dans le travail sincère et dans l’amour de la Partie », souligne le MDN.

Il a ajouté que c’est lui-même qui s’est, un jour, adressé aux jeunes en leur disant que : « si les précédentes générations ont eu l’honneur de libérer le pays et ont écrit les pages de son histoire avec leur sang, vous pouvez aujourd’hui marcher la tête haute, grâce à ces sacrifices. Vous avez une grande responsabilité, qui n’est nullement moins importante que la libération du pays, qui est celle de la préservation de son indépendance, des acquis de la Révolution et l’édification nationale basée sur le droit, la justice et l’égalité ».

Le Général de Corps d’Armée a par la suite honoré les membres de la famille du défunt président Houari Boumediene.

Après avoir inauguré quelques structures sportives, pédagogiques et culturelles, le Général de Corps d’Armée a rencontré l’encadrement, les enseignants et les élèves de l’Académie, où il a prononcé une allocution d’orientation à travers laquelle il a félicité les promotions sortantes, tout en leur souhaitant une carrière professionnelle pleine de succès et de réussite.

A cette occasion, il a tenu à féliciter tous les élèves des promotions sortantes, ainsi que des promotions sortantes des Cadets de la Nation en leur réitérant son soutien, et en leur souhaitant une carrière professionnelle pleine de succès et de réussite.

« Ceux qui ont connu durant cette année scolaire 2015-2016, leur première sortie de promotion. C’est le fruit de la clairvoyante décision de son Excellence Monsieur le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées, ministre de la Défense nationale, de relancer les Ecoles des Cadets de la Nation, en prolongement naturel des Ecoles des Cadets de la Révolution », a souligné le Le Général de Corps d’Armée.

Il a poursuivi en ajoutant qu' »il est certain que le peuple algérien, qui s’est vu ouvrir, au profit de ses enfants, des établissements éducatifs à travers le territoire national, se félicitera et se réjouira certainement, des résultats obtenus, en prenant connaissance que les majors de promotions au niveau de l’Académie et des différentes écoles supérieures étaient des Cadets de la Nation ».

« On ne peut considérer ce résultat qu’une forme de réussite de cette noble démarche éducative », a-t-il soutenu félicitant à l’occasion l’ensemble des cadres et enseignants et tous ceux qui ont contribué de près ou de loin, à la formation de ces promotions sortantes.

Par ailleurs, le Général de Corps d’Armée a exhorté les promus à prendre pour exemple « nos aïeux » qui ont consenti d’énormes sacrifices, et à ne pas oublier la longue et pénible souffrance qu’a vécue le peuple algérien en faisant face au colonialisme français.

« Tout algérien, notamment les jeunes, se doit de garder à l’esprit les grands sacrifices consentis par ses aïeux pendant de longues décennies, soit plus de cent-trente ans de ténèbres d’un colonialisme lâche, abject et discriminatoire, venu pour s’installer et rester définitivement sur votre terre, celle de vos ancêtres », a-t-il rappelé.

Et pour cette fin, a-t-il dit, « le colonialisme français a mis en exécution, dès son arrivée sur cette terre saine, des desseins soigneusement établis, basés sur l’extermination progressive des autochtones. C’est-à-dire les Algériens, non seulement à travers les génocides collectifs qu’il a commis avec une barbarie hors-pair et sans la moindre pitié, mais aussi par les politiques de la terreur, de l’appauvrissement et de la terre brûlée.

Le Général de Corps d’Armée a rappelé que colonialisme français « s’en est pris aux éléments de notre Identité nationale et notre héritage culturel dont la religion et la langue, afin de serrer l’étau autour du peuple algérien et l’obliger à fuir ses terres et le chasser vers d’autres pays ».

« Un long, périlleux et douloureux supplice qu’ont vécu les algériens avec une patience inébranlable, et auquel ils ont fait face avec une grande bravoure, faisant jaillir de la peine un espoir, de l’obscurité une lumière et de la faiblesse une force, ils ont su déclencher une éminente révolte populaire internationale, écrasant ainsi le colonisateur français et piétinant sa tyrannie et son arrogance, faisant des valeurs de cette insurrection un patrimoine révolutionnaire national riche et abondant, dont les repères méritent d’être enracinés dans la conscience collective du peuple algérien », a encore rappelé M. Ahmed Gaïd Salah.

Il a estimé qu’une grande responsabilité incombe aux générations de l’indépendance, notamment que « les desseins et les ruses que le terrorisme d’aujourd’hui espère vainement réaliser en Algérie ne diffèrent aucunement de ceux employés par le colonisateur français hier, des man£uvres qui se rejoignent tant sur la manière que sur l’intension hostile ».

« Ce qui nous met face aux mêmes défis, et devant la même bataille. Nous demeurerons, au sein de l’ANP, fidèles au serment, sur le même chemin, et victoire sera la notre, grâce à Allah le Tout-Puissant, comme l’a été hier », a martelé le Général de Corps d’Armée.

Le Général de Corps d’Armée a réitéré la détermination de l’ANP, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale et son engagement à honorer ses « missions constitutionnelles » en fidélité au message des vaillants Chouhada.

Il a noté que la Glorieuse Révolution et l’histoire nationale éternelle, constituent non seulement « notre fierté » mais aussi une source d’inspiration, et « nous ne ménagerons aucun effort pour ancrer ses nobles valeurs parmi les rangs de l’ANP, digne héritière de l’Armée de Libération Nationale, de manière à nous permettre d’accomplir nos missions constitutionnelles avec la détermination, la persévérance, la compétence et le mérite requis, par fidélité au message de nos vaillants martyrs, garantissant à jamais l’acquis de la souveraineté, de la liberté de l’Algérie, de son indépendance nationale, de son unité populaire et territoriale ».

La parole a été donnée ensuite aux cadres et élèves, qui ont exprimé de nouveau leur grande fierté d’appartenir aux rangs de l’ANP et leur « immuable engagement »de se dévouer à « sauvegarder la dignité de notre Patrie, sa sécurité, sa sérénité, sa souveraineté en toutes conditions et circonstances ».

 

APS

Sabrina Lallemand
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply