La volonté et la discipline, « les secrets de mon succès »

La volonté et la discipline, « les secrets de mon succès »
APS PHOTOS © 2017

ALGER- La major de promotion nationale au baccalauréat  (session 2017), Khaoula Belaksa, a affirmé que le secret de son succès dans son parcours scolaire, résidait dans « la volonté, la discipline et l’organisation du temps », soulignant la nécessité du soutien moral à tout élève passant cet examen décisif.

Khaoula Belaksa qui a décroché la meilleure moyenne (19,21) au niveau national et qui est issue d’une famille modeste, n’a pas retenu ses émotions en recevant son prix, décerné jeudi par le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune, au Palais du peuple et a trouvé des difficultés à exprimer ses sentiments à l’APS, en marge de la cérémonie de distinction.

« Je suis très heureuse de cet exploit et fière en même temps de cet hommage qui m’a été rendu par le Premier ministre, Abdelmadjid Tebboune.

J’adresse également mes félicitations à mes collègues les lauréats et j’incite tous les recalés de l’année 2017 à persévérer en vue de concrétiser le succès pour les prochaines années », a déclaré la major de promotion.

Abordant le secret de son succès dans cet examen qu’elle a qualifié de « décisif », la lauréate estime que « la volonté, la discipline, l’assiduité, l’organisation du temps et la répartition des matières selon  leur importance, font partie de l’essentiel des secrets de cette réussite », ajoutant que sa volonté « était forte dés le début de l’année ».

Abordant son parcours scolaire, Khaoula affirme qu’elle a été « la première tout au long des 3 trimestres, ce qui couronne mon parcours scolaire », a-t-elle ajouté.

Khaoula n’a pas manqué, à cette occasion, d’adresser « sa reconnaissance envers tous les enseignants, tous paliers confondus », a-t-elle dit avant d’ajouter : « Le résultat que j’ai décroché pour cette dernière année n’est que le prolongement d’un travail continu mené de concert avec des enseignants compétents qui m’ont accompagnée depuis le primaire et dont les noms seront gravés dans ma mémoire ».

Le baccalauréat est, a-t-elle poursuivi,  » une étape décisive dans ma vie, étant donné que ce sésame représente la fin d’une étape difficile et le début d’une autre étape encore plus difficile ».

« Passionnée par le contact avec les choses vivantes », Khaoula ambitionne actuellement d’accomplir ses études universitaires avec excellence dans la spécialité de médecine Née le 5 mai 1999 dans la commune de Tamalous (W.Skikda), Khaoula Blaska, élève dans la branche des sciences expérimentales au lycée Cheniguel Said, a décroché son bac avec la mention « excellent ».

 

APS

Salima Tamani
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply