La jeunesse appelée à un sursaut « pacifique et généreux » pour gagner la bataille du développement

La jeunesse appelée à un sursaut « pacifique et généreux » pour gagner la bataille du développement
Photo APS

ALGER – Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a appelé lundi la jeunesse algérienne à réaliser un sursaut « pacifique et généreux » pour gagner la bataille du développement.

Le président Bouteflika a affirmé, dans un message à l’occasion du 54ème anniversaire de l’indépendance et de la fête de la jeunesse, qu’une telle bataille « est au-dessus de tous les clivages politiques, idéologiques, ou de quelque autre nature qu’ils soient, car c’est tout simplement la bataille de votre propre avenir, jeunes de mon pays, la bataille du devenir de l’Algérie ».

Le chef de l’Etat a tenu à préciser que l’Algérie « est riche avant tout de sa jeunesse, de surcroît éduquée et souvent hautement qualifiée ».

« C’est donc la mobilisation de cette jeunesse pour fructifier les richesses nombreuses du pays qui sera le levier grâce auquel l’Algérie dépassera, avec l’aide de Dieu, la crise (économique) actuelle sans dommage, et accélèrera le cours de son développement pour accéder demain, à son statut légitime de pays émergent ».

« En dépit d’insuffisances certaines, l’Algérie vous a donné à vous, ses jeunes enfants, une éducation et un environnement social honorable. Elle met aujourd’hui à votre disposition ses atouts et ses richesses qu’il vous revient de fructifier davantage », a-t-il souligné.

Pour cela, a ajouté le chef de l’Etat, « elle interpelle votre génie, votre savoir, votre sueur et vos bras, tout comme elle espère bénéficier de vos avis propres que vous aurez à faire connaître au sein du Conseil Supérieur de la Jeunesse qui verra bientôt le jour ».

Le président Bouteflika a tenu à expliquer que son appel à la jeunesse était dénué de tout « paternalisme ».

« C’est l’appel d’un de vos aînés qui a consacré sa jeunesse et toute sa vie au service de la Patrie. C’est un appel qui vous invite, en cette fête nationale de l’indépendance et de la jeunesse, à vous inspirer de l’exemple des meilleurs de vos aînés, les glorieux martyrs auxquels nous devons tous de vivre indépendants et souverains dans l’Algérie libérée », a-t-il dit.

Par ailleurs, le président de la République a fait savoir que prendre en charge le devoir de Mémoire, « c’est chérir également l’épopée de la Révolution du 1er Novembre 1954« .

« Cette Révolution a été un majestueux sursaut libérateur d’un peuple armé de sa foi et de sa détermination, face à l’une des premières armées au monde, l’armée d’un colonisateur qui, de surcroît, nourrissait l’illusion que notre Patrie faisait partie de son propre territoire », a-t-il affirmé.

A cette occasion, le président Bouteflika a appelé les responsables du système national d’enseignement, les chercheurs, ainsi que les hommes et les femmes de lettres et de culture, « à redoubler d’efforts pour enseigner et faire connaître davantage notre Histoire et notamment celle du recouvrement de notre indépendance ».

« L’Histoire est une source de fierté et d’unité nationales, et un puissant levier mobilisateur pour toutes les nobles causes, dont celle du développement national », a-t-il conclu.

 

APS

Karim Arhab
CONTRIBUTOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply