La jeune romancière Dihya Lwiz s’éteint à l’âge de 32 ans

La jeune romancière Dihya Lwiz s’éteint à l’âge de 32 ans
APS PHOTOS © 2017

ALGER-La jeune romancière Dihya Lwiz de son vrai nom Louiza Aouzelleg est décédé, vendredi, à Béjaia à l’âge de 32 ans, a-t-on appris auprès de ses proches.

Née en 1985 à Béjaïa, Dihya Lwiz avait composé son premier poème à l’âge de 13 ans, avant de s’intéresser plus tard au roman, à l’âge de 16 ans.

Elle compte à son actif deux romans en langue arabe publiés respectivement en 2012 et 2013.

La défunte qui a participé à un recueil de nouvelles en Tamazight ayant regroupé 11 auteurs amazighs originaires des différents pays d’Afrique du nord, accorde une place particulière à la femme dans ses écrits.

 

Titulaire du prix Mohamed Dib du roman en Tamazight en 2016, Louiza Aouzelleg a participé à plusieurs manifestations litérraires en Algérie et ailleurs, notamment aux Emirats arabes unis.

 

APS

Lamia Siffaoui
ADMINISTRATOR
PROFILE

Voir aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse électronique ne sera pas publiée. Les champs Exigés sont marqués avec *

Cancel reply